Offrir cet ebook
Le musée des sorcières

Le musée des sorcières

À propos

En Europe, on a brûlé les sorcières jusqu'au XVIIe siècle. Elles n'étaient coupables que d'une seule chose : être femme. À la veille de la Renaissance, un pape avait proclamé que toutes les femmes étaient sorcières. Bonnes à tuer pour protéger le « membre viril » disent les textes. Toutes ces cruautés à peine balayées par la Révolution française, l'impure sorcière fut bientôt transformée en son contraire : la très pure Sainte Vierge.Que reste-t-il aujourd'hui de ces sorcières jadis brûlées, écartelées, maudites ? Guérisseuses de choc cachées dans les campagnes, petites-filles du féminisme, activistes Femen ou membres du mouvement #Metoo, les sorcières du XXIe siècle sont libres et fières de l'être.
Romancière, philosophe, critique littéraire, essayiste, Catherine Clément n'est pas entrée en sorcellerie par hasard. Après avoir profondément aimé sa mère, une « sublime sorcière juive-russe passionnée d'occultisme et de voyance », choisissant « la raison contre sa folie », elle nous offre aujourd'hui dans un essai lumineux une réflexion pertinente sur les liens subtils qui relient misogynie, féminisme, religion et sorcellerie.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782226456281

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Adilibre

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Catherine Clément

Catherine Clément est issue d'une famille de réfugiés juifs russes
fuyant les pogroms - ses parents, arrêtés en France, ont été
assassinés à Auschwitz. Assistante de Vladimir Jankélévitch, puis de
Claude Levi-Strauss, elle suit les séminaires de Jacques Lacan sans
devenir psychanalyste. Elle a publié de nombreux romans et essais,
dont certains ont été des best-sellers (Le Voyage de Théo, Seuil, 1998).
Elle a écrit notamment sur l'Inde, où elle a habité plusieurs années.
Elle dirige l'Université populaire du musée du quai Branly.

empty