Les prémices littéraires des révolutions arabes
Offrir cet ebook

Les prémices littéraires des révolutions arabes

, ,

À propos

Explorant les origines littéraires des Révolutions arabes sous la triple perspective critique, politique et autobiographique, cet essai éclaire d'un jour original les romans nord-africains des années 2000, en identifiant notamment, dans cette littérature

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782336349893

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    242 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Harmattan

Yasmina Khadra

YASMINA KHADRA, de son vrai nom Mohammed Moulessehoul, est né en Algérie et a officié dans l'armée algérienne pendant trente-six ans. Aujourd'hui écrivain internationalement reconnu (il est traduit en 33 langues), il dirige le Centre culturel algérien à Paris. Nous pouvons citer parmi ses principales ½uvres L'Attentat, Ce que le jour doit à la nuit, Les Hirondelles de Kaboul et son dernier roman, L'Équation africaine.

Assia Djebar

Assia Djebar est née en Algérie en 1936. Elle a écrit des romans, des la poésie, des pièces de théâtres et des essais. Elle a été élue à l'Académie Française en 2005.

Abdellah Taïa

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Abdellah Taïa a publié trois romans au Seuil qui sont traduits ou en cours de traduction en Espagne, Hollande, Italie et surtout aux États-Unis. Il a également dirigé la publication de Lettres à un jeune Marocain (Seuil, 2009). Par ces livres et par ses prises de position publiques, à visage découvert pour défendre l'homosexualité et la liberté des personnes dans son pays, il est devenu une sorte d'icône au Maroc et dans les pays musulmans, violemment attaqué par les islamistes et encensé par les jeunes et les modernistes.

empty