Offrir cet ebook
Fanny hill ; les mémoires d'une fille de joie

Fanny hill ; les mémoires d'une fille de joie

À propos

Innovation numérique pédagogique : adaptation de la série BILINGUE de Pocket-Langues Pour Tous ! Un chef-d'oeuvre de la littérature érotique anglaise du XVIII è siècle. La série BILINGUE de 12-21 propose : o une traduction fidèle et intégrale, accompagnée de nombreuses notes o une méthode originale de perfectionnement par un contact direct avec les oeuvres d'auteurs étrangers o une adaptation en version numérique étudiée, qui offre au lecteur trois manières de découvrir le texte : en version bilingue, en version originale et en version française. Fanny Hill ou Les mémoires d'une fille de joie, chef-d'oeuvre de la littérature érotique du XVIIIème siècle, est composé de deux longues lettres, dépeignant les moeurs anglaises de l'époque. Le texte présenté ici est la première d'entre elles. L'héroïne y raconte sa vie. C'est le livre de l'immoralité récompensée : après des années de débauche et de libertinage, Fanny Hill devient riche et rencontre l'amour. John Cleland écrivit Fanny Hill en prison, où il avait été envoyé pour dettes. Après la publication de l'ouvrage, Cleland, l'éditeur et l'imprimeur furent arrêtés et envoyés derrière les barreaux. L'ouvrage ne sera plus publié légalement pendant plus d'un siècle.

Rayons : Littérature générale > Littérature générale

  • EAN

    9782823821406

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    691 Pages

  • Poids

    3 455 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

John Cleland

Né en 1707, John Cleland se retrouva en prison pour dettes où il rédigea pour 20 guinées les Memoirs of a Woman of Pleasure en 1749, qui rapportèrent à son éditeur dix mille livres sterling et à l'auteur le droit de retourner en prison ! L'Église d'Angleterre demanda l'interdiction de « ce livre ignoble qui est une insulte à la religion et aux bonnes mœurs ». Des exemplaires se vendirent sous le manteau, et le livre se répandit aux États-Unis où il fut interdit en 1821 pour obscénité. Ce n'est qu'en 1966 que la Cour suprême finit par lever la censure. Fort de cette « mauvaise » presse, Fanny Hill est considéré comme le premier roman érotique anglais et est resté pendant plus de deux siècles le drapeau de l'érotisme d'outre-Manche !

empty