Nos loyautés

Ce sont des liens invisibles qui nous attachent aux autres – aux morts comme aux vivants –, ce sont des promesses que nous avons murmurées et dont nous ignorons l’écho, des fidélités silencieuses. DDV

Je me souviens que Jean Cayrol avait dit le plaisir qu'il ressentait à ouvrir des manuscrits. Qu'il avait l'impression d'entrer chez les gens en lisant des manuscrits. Et c'est vrai, c'est une impression que j'ai tout le temps, moi aussi. POL
empty