HumenSciences

  • Si vous aviez la capacité de vous projeter dans la tête d'un chat, comment verriez-vous le monde ? Vous vous dites : à peu de choses près, pareil. En réalité, vous vivriez l'aventure la plus incroyable de votre vie. La personnalité unique du chat et ses sens exceptionnels lui permettent d'appréhender une réalité invisible à nos yeux, son intelligence et ses émotions font de lui un être à part.

    Voici l'expérience inédite que vous offre ce livre. En s'appuyant sur les dernières avancées en éthologie, Jessica Serra décrypte la manière dont notre compagnon apprend, perçoit le temps ou apprécie un certain type de musique. Elle dévoile ses talents insoupçonnés de thérapeute, ses facultés d'orientation phénoménales et... sa capacité à mener une double vie à l'insu de son propriétaire. À la lumière de l'histoire, vous comprendrez aussi le lien si particulier qui unit le chat et l'Homme.

  • Histoires naturelles et extraordinaires des animaux de La Fontaine Nouv.

    Oubliez la supposée naïveté du corbeau, la cruauté du loup ou la bêtise du rat et découvrez les capacités admirables des animaux telles que la science les connaît aujourd'hui. Le grand éthologue Luc-Alain Giraldeau a revisité sept des magnifiques fables de Jean de La Fontaine. Sous sa plume, Le Lièvre et la Tortue illustre la course pour la survie contre les microbes les plus pathogènes, La Cigale et la Fourmi nous rappelle que l'exploitation est universelle et existe à toutes les échelles du vivant tandis que Le Pêcheur et le Petit Poisson révèle les fines prédictions économiques auxquelles se livrent abeilles, écureuils ou crabes. Des héros populaires, des thèmes d'actualité, des informations inédites sur les intelligences animales avec, en prime, des leçons de vie, pertinentes et positives. Un fabuleux bestiaire illuminé par la science.  

  • « Parasitisme : fait de tirer profit d'un autre organisme vivant pour se nourrir, s'abriter ou se reproduire. »

    Les parasites sont partout dans la nature et la forme d'intelligence qu'ils déploient leur permet d'exploiter et de manipuler leurs hôtes, jusqu'à les transformer en zombies dignes des meilleurs films du genre.

    Ils ont conquis le monde et rien ni personne n'est à l'abri. Pas même l'être humain. Car, oui, les parasites manipulateurs nous influencent aussi... pour le meilleur et pour le pire.

    Laissez-vous guider par l'auteur, spécialiste de la manipulation comportementale, et vous réaliserez combien vous pouvez apprendre de ces créatures fascinantes qui nous accompagnent depuis toujours dans l'histoire de la vie.

    Et vous, êtes-vous sous influence ?

  • « Docteur Ollivet-Courtois ? Deux lionnes se sont échappées...» « Docteur, mon lion a mangé un lapin qui avait la myxomatose! » « Florence ? Il faudrait que tu viennes, l'éléphante boite. » Ou bien c'est une tortue qui ne veut pas hiberner, un chameau qui a mal aux dents, une panthère qu'il faut vacciner, un chimpanzé qui a besoin d'une piqûre d'insuline, un aigle des steppes qui clopine, un rhinocéros à transférer... Florence Ollivet-Courtois est le seule vétérinaire libérale en France qui exerce sur la faune sauvage.  Dans sa trousse : des tranquillisants, des anti-inflammatoires, mais aussi un fusil hypodermique et des tenues de camouflage car ses patients ne sont pas toujours très coopératifs. Son livre est le récit de ses aventures.   Une vie au service des animaux.  

  • Que se passe-t-il dans la tête d'un chien ? Qu'est-ce que pense et ressent le meilleur ami de l'Homme ? Vieille question de la cognition animale ! Pour y répondre enfin, le neuroscientifique Gregory Berns s'est livré à une première : étudier le cerveau de nos amis à quatre pattes, avec les nouvelles technologies d'imagerie cérébrale. afin de visualiser leur activité cérébrale et déterminer quelles sont les zones qui réagissent à différentes émotions. Cette excursion inédite dans le cerveau canin a été complétée par d'autres études sur des animaux sauvages : otaries (qui peuvent apprendre à danser), dauphins (qui « voient » par écholocalisation), et même d'un animal éteint : le tigre de Tasmanie !

    Les résultats de ces recherches pionnières montrent que les structures du cerveau animal sont organisées de la même manière que leurs homologues humaines : elles leur ressemblent et fonctionnent de façon similaire ! Ce qui incite à reconsidérer complètement la façon dont nous percevons et traitons les animaux.

empty