L'Arbre vengeur

  • Raconté par un homme vieillissant que la vérole a défiguré mais qui reste précieux car il sait inséminer les fleurs du vanillier, Les Tortues nous plonge dans un épisode dramatique de la vie de ce survivant : une épidémie qui ravagea l'équipage d'un bâteau de trafiquants transportant des tortues géantes. Au son des carapaces s'entrechoquant, dans l'angoisse d'un navire noir qui les poursuit, les hommes ont vécu dans l'espoir d'un trésor sans cesse plus éloigné. Incapables de se libérer de leur prison sur les eaux, ils ont dû affronter leur propre terreur, la variole et enfin la mort tapi dans l'ombre.Inspiré par Melville, envahi par les vapeurs alcoolisées qui rappellent Lowry, dans une ambiance à la B.Traven, ce roman symbolique est un des diamants noirs de la littérature du XX° siècle.

    Loys Masson (1915-1968) est originaire de l'Ile Maurice. Débarqué à Paris au tout début de la guerre, il entre dans la Résistance dont il deviendra un des plus grands poètes. Chrétien et communiste, Secrétaire du Comité National de la Résistance puis rédacteur en chef des Lettres Françaises, il se consacrera ensuite exclusivement à l'écriture: poésie, roman, théâtre, pièces radiophoniques. On lui doit notamment Les Tortues (1956), chef-d'oeuvre méconnu et Le Notaire des Noirs (1962).

  • La lune va se décrocher du ciel britannique et personne ne le sait qu'une poignée d'hommes bien décidés à garder le secret jusqu'au bout. Parmi eux un éleveur de poules philatéliste qui appartient à la race, parfois inattendue, deceux qui survivent aux catastrophes. C'est ce bonhomme falot et sans grandeur qui va nous raconter la plus terrible histoire vécue par le monde occidental et la consigner, de sa plume naïve, dans un manuscrit fantastique que leshommes du futur baptiseront Hopkins.Proche d'un Wells, ce maître dans l'art d'inventer des fables pour faire réfléchir ses contemporains, mais avec une ironie, un sens du comique qui ne sont qu'à lui, R.C.Sherriff a composé le plus saisissant et le plus original des romans apocalyptiques. Ce chef-d'oeuvre de la science-fiction anglaise transcende par son ton les canons du genre. Salué par le public anglais qui lui a fait un succès qui ne se dément pas, il a influencé Aldiss ou Wyndham. Michael Moorcock, qui le considère comme un classique, en signe la préface inédite.Un livre qui vous fera regarder la lune bien différemment

    Robert Cedric Sherriff (1896-1975) est un auteur dramatique, scénariste et romancier anglais né à Hampton Wick (Middlesex). Fils d'un agent d'assurance, il sera lui-même assureur.
    Durant la guerre, il est sévèrement blessé près d'Ypres en 1917. De 1931 à 1934, il reprend ses études au New College d'Oxford et sera membre de la Royal Society of literature et de la Society of Antiquaries. Auteur dramatique à partir de 1922 (il écrit sa première pièce pour permettre à un club d'acheter un bateau), il prend son essor en 1928 avec la mise en scène de son livre AJourney's end (Le Grand Voyage), pièce consacrée aux tranchées qui sera un succès international. Romancier à partir de 1930, ilgagne la célébrité avec Le Manuscrit Hopkins (1939).
    Scénariste à partir de 1933, son essai est un coup de maître: L'Homme invisible, d'après Wells. Jusqu'à sa mort, il enchaîne scénarios et romans. Une fondation porte désormais son nom.

  • «Pour cette année 4908, nous vous proposons en exclusivité un voyage haletant à l'autre bout du monde, dans les ruines de cette mythique Capitale de la France, Paris, trésor du patrimoine mondial dont quelques archéologues subtils ont mis à jour les reliefs splendides. Amateurs de passé, amis de l'aventure, cette expédition est pour vous!» Personne ne glissera cette annonce dans votre boîte aux lettres, à moins qu'ayant survécu à quelques cataclysmes, vous ne soyez un des habitants de cette France du cinquième millénaire. Offrez-vous donc, tant qu'il est temps, grâce à Alfred Franklin, érudit drolatique, ce voyage insolite dans le plus grand chantier archélogique de tous les temps: Paris!

    Alfred-Louis-Auguste Franklin est surtout connu comme spécialiste de l'histoire de Paris et de ses moeurs, à laquelle il consacra plusieurs volumes. Né en 1831, il mena en effet la carrière prestigieuse d'un Conservateur et administrateur de la Bibliothèque Mazarine et laissa notamment un Paris et les Parisiens au XVIe siècle, ou La vie privée au temps des premiers Capétiens. Plus romanesque, Les ruines de Paris, qu'il publia en 1875 et qui est à l'origine du livre que nous rééditons, témoigne de sa grande connaissance de la capitale. Grand collectionneur et avide de connaissance, Alfred Franklin se prit également de passion pour la typographie et l'imprimerie, et à l'instar de son homonyme Benjamin, laissa plusieurs imprimés de son cru. Il mourut en 1917.

empty