• Grand national

    Roland Buti

    Grand National est le récit d'une crise dans la vie de Carlo. Sa mère disparaît, son employé - colosse sentimental au passé douloureux -, est roué de coups pour une mystérieuse raison, sa femme le quitte. Le voici face au manque, mesurant son intime connaissance de l'être aimé et découvrant la jeunesse romanesque de sa mère pendant la Seconde Guerre mondiale : l'occasion pour lui de porter un regard étonné et neuf sur le monde.

    Roland Buti a l'art de nous mettre tout contre ses personnages, de nous les rendre familiers de manière tactile, concrète et sensuelle. Le corps, le visage, les mouvements de chacun, la nature et les émotions sont saisis avec une infinie douceur, en dépit de la violence ou du comique des scènes.



    Roland Buti vit à Lausanne. Son précédent roman, Le Milieu de l'horizon (Zoé, 2013), a été traduit en sept langues et a reçu de nombreux prix littéraires. Il est adapté au cinéma en 2019.

    Les grands parents de Roland Buti étaient paysans et boulangers, il est professeur d'histoire et promène son regard étonné et curieux sur le monde avec une droiture rare et un humour rafraichissant.

    Son dernier roman Le Milieu de l'horizon a été traduit en six langues (dont l'anglais, l'italien, le danois et l'allemand) et a reçu de nombreux prix littéraires en Suisse et en Allemagne.

  • Gus a quitté l'enfance un été de canicule. Alors qu'il aide son père paysan, lit et relit ses bandes dessinées, se baigne dans un réservoir souterrain avec Mado, la fille perdue du village, son univers familier et rassurant se fissure. La mère de Gus, présence constante, tendre et complice s'éloigne peu à peu de lui, tandis que son père, pourtant véritable force de la nature, s'enferme dans sa chambre pour cuver son chagrin. L'impensable arrive. Gus doit alors prendre en main l'exploitation, guider les camions-citernes de l'armée vers les champs desséchés, traire les vaches trop pleines d'avoir été oubliées. Quand il découvre le secret de sa mère, dans une scène magnifique de pudeur, il vit la fin d'un monde. Roland Buti nous livre ici un récit ample, sensuel et puissant.

empty