Grinalbert

  • Comment saint Pierre est-il devenu le portier que l'on sait ? Le résultat des recherches d'un éminent archéologue, membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, ne sont que les prémisses d'une incroyable découverte...
    Pour son troisième enregistrement en notre compagnie, François COSTAGLIOLA a su trouver un équilibre subtil dans son interprétation des textes d'Alphonse ALLAIS, réussissant à en préserver toute la qualité littéraire sans en sacrifier l'humour et la légèreté.

  • M. Pigeonneau

    Anatole France


    M. Pigeonneau, archéologue spécialiste de l'Égypte, est uniquement préoccupé de ses recherches. Quelque peu imbu de lui-même et mû par des principes sévères, il va pourtant peu à peu se « dépraver » au contact d'une jeune américaine extravagante.

    Dans ce récit plein d'humour, retrouvez la finesse de plume d'Anatole France et la voix chaleureuse de Kim Vinter et assistez à la transformation d'un vieux savant touché par l'amour.

    Cet enregistrement est disponible exclusivement au téléchargement.


  • Madame Oreille devient hystérique en constatant l'état lamentable du parapluie neuf de son mari quand Maître Hauchecorne s'afflige des soupçons qui pèsent sur lui pour un misérable bout de ficelle. Les époux Loisel, eux, paient cher une gloire éphémère alors que c'est la naïveté amoureuse qui est la cause des larmes de Jeanne Cordier, dépouillée de sa dot par un mari peu scrupuleux. Risibles et mesquins dans Le parapluie, drôles et tragiques dans La ficelle, vains et émouvants dans La parure ou sot et sans scrupules dans La dot, les héros ordinaires dépeints par Guy de MAUPASSANT sont les dignes représentants de la comédie humaine et Pierre-Alain OLIVIER saura vous faire rire ou vous toucher avec ces 4 histoires sur lesquelles plane le spectre de l'argent.


    Inclus dans l'audiobook : Le Parapluie, La ficelle, La parure, La dot


  • En compagnie de Laurent MAGNIN découvrez ou redécouvrez tout le talent de Prosper MÉRIMÉE et embarquez à bord de la Galatée pour partager la destinée tragique du lieutenant Roger suite à une malheureuse Partie de trictrac, ou descendez aux enfers en compagnie de Federigo et de ses cartes miraculeuses pour disputer une partie avec le maître des lieux, le tout grâce au style tout empreint d'humour et d'ironie subtile de ce très grand écrivain.

  • Doté d'une voix chaleureuse et envoûtante, Kim VINTER vous convie à explorer l'imaginaire foisonnant et débridé d'un des maîtres du fantastique. Deux matelots ivres aux poches vides se réfugient dans un quartiers londonien condamné et interdit pour cause de peste. Ils vont y faire connaissance avec une bien curieuse assemblée, présidée par Le Roi Peste. Quant à Hop-Frog, bouffon de son état humilié par son tyran, il saura imaginer une vengeance terrible avant de tirer sa révérence. Tout l'univers bariolé d'Edgar Allan POE, peuplé de personnages fantasques et surréalistes, dans la traduction subtile de Charles BAUDELAIRE.


  • M. Caravan mène une vie médiocre, au bureau comme à la maison. Chaque soir, il dîne En famille ainsi qu'avec sa mère que le ménage héberge à l'étage. Cependant, un soir, sa mère ne descend pas... Des personnages mesquins, hypocrites et dérisoires, sèchement croqués par Guy de MAUPASSANT et magistralement campés par Pierre-Alain OLIVIER. En complément, Le petit fût, élément clé d'un stratagème ignoble mis au point par maître Chicot, aubergiste, pour prendre possession des terrains appartenant à une vieille paysanne.

  • Les repoussoirs

    Émile Zola

    Durandeau est un riche industriel que les scrupules n'étouffent pas. Alors que tant d'autres spéculent sur la beauté et ses accessoires, il va développer une affaire florissante en faisant commerce des filles laides. Son succès immédiat et spectaculaire sera à la hauteur de l'ignominie de sa démarche.
    Avec Les Repoussoirs, Émile ZOLA aiguise sa plume et esquisse une charge féroce mais non dénuée d'humour, contre la marchandisation de l'individu dans une société dévorée par le culte de l'argent et la fatuité.
    Dans Celle qui m'aime, le narrateur, à la poursuite de son idéal féminin, sera confronté à une réalité plus triviale que celle qu'il se plaisait à fantasmer. Quant aux Disparitions mystérieuses qui enflamment les imaginations, elles pourraient bien n'être que roublardises destinées à remplir des poches ou des estomacs.
    Trois textes forts, au style impeccable et à l'humour parfois caustique, pour un constat désenchanté sur la nature humaine.
    Bernard PETIT, grand habitué des livres-audio et familier des studios, met ici son talent et sa voix hors-norme richement timbrée au service du verbe incisif d'un des plus grands écrivains français.

  • La découverte de la caresse est un conte algonquin du Québec, recueilli par Bernard Assiniwi (1935-2000), paru dans son livre Anish-Na-Bé, qui désigne l'homme en langue algonquine.
    Lors d'un de ses voyages à Besançon, Bernard m'avait permis de m'approprier ce conte et de le raconter.
    Ce récit marque l'évolution de l'homme depuis la bestialité jusqu'à l'humanité, du viol à la caresse, grâce à une observation attentive de la nature. C'est Vent-du-Sud, un personnage très présent dans la mythologie algonquine, grand séducteur devant l'Éternel, qui initie le héros à l'amour.Édith MONTELLE

  • La danseuse arc-en-ciel est un conte du Jura suisse. En 1985, à l'occasion d'une émission sur les contes et traditions du Jura réalisée par Philippe Grand, la Télévision Suisse Romande m'avait demandé, ainsi qu'à mon mari Christian, de raconter plusieurs contes recueillis par le collecteur Jules Surdez (1878-1964) et commentés par l'ethnologue Gilbert Lovis.
    La danseuse arc-en-ciel est une version érotique des Souliers usés au bal (T. 306). Ce conte évoque le passage homosexuel de l'adolescence, avant la découverte du partenaire hétérosexuel et l'entrée dans l'âge adulte, et l'arc-en-ciel dont se revêt l'héroïne est le pont qui l'aide à franchir ce passage délicat.Édith MONTELLE

  • Ce fabliau figure dans presque tous les recueils médiévaux, du XIIe au XIVe siècles, ce qui indique sa popularité. Chaque jongleur y a imprimé sa marque, et il en existe de nombreuses versions plus ou moins osées. J'ai découvert ce conte en 1975. Je l'ai aussitôt mémorisé et interprété à ma manière, dans mes cours ou dans mes spectacles. Cette histoire est de tout temps et de tous lieux. La jeune fille, inquiète par sa sexualité naissante, n'accepte pas d'entendre les mots crus qui désignent les parties sexuelles du corps. L'usage de la métaphore la rend curieuse et éveille son désir, la guérissant de ce mal étrange : l'adolescence.Édith MONTELLE

  • Tokkotogn

    Édith Montelle

    Tokkotogn est un conte facétieux coréen, rapporté dans un recueil anonyme, le Ki-Mun ch'onghwa, et traduit par Maurice Coyaud et Jin-Mieung Li dans Aubergines magiques, édition PAF, 1980. Ces contes datent de l'époque du Ko Choson, période historique du pays des matins calmes, qui s'étend du IIe millénaire au IIIe siècle avant Jésus-Christ. Dans toutes les civilisations, les femmes ont utilisé des godemichés pour leur plaisir. Ces jeux sexuels ne regardent que la vie privée de chaque individu, comme le conclut sagement le juge de cette histoire.

  • Eurynomé

    Édith Montelle

    Eurynomé est un mythe cosmogonique pélasge, remontant au néolithique. Une entité féminine, Eurynomé la Grande Voyageuse, danse et chante pour organiser le monde. Dans l'épopée des Argonautes, rapportée par Apollonios de Rhodes, Orphée chante ce mythe à ses compagnons de voyage la veille du départ du bateau Argos.

  • Danse d'amour

    Édith Montelle

    La lecture ou l'écoute de contes érotiques est une recherche de plaisirs qui concernent notre corps. Érotisme licite, parce qu'il prend soin de se distinguer de la pornographie. Les contes qui vous sont proposés sur ce disque se veulent à la fois légers et discrets. Non point les gros sabots de la vulgarité, mais l'allusion, la douce faille ouverte à l'imagination de chacun : le sexe goûté par des gastronomes. La tendre carte est universelle et nous révèle les désirs et les fantasmes qui embrasent nos coeurs et nos corps tout autour de notre planète. Bon voyage et bon appétit !
    6 contes : La découverte de la caresse, La danseuse arc-en-ciel, Le doigt dans le pot de miel, Comment l'esprit vient aux jeunes filles, Tokkotogn, Eurynomé, adaptés et interprétés par Édith MONTELLE. Habillage sonore réalisé par Grinalbert.

  • Heureux châtelain d'un manoir féodal, le baron LAGOURDE lorgne depuis longtemps un pré voisin de sa propriété. Patient et finaud, le père FABRICE, qui a toujours refusé de le lui céder à un prix acceptable, va mettre en oeuvre un stratagème lui permettant d'en tirer plus de 10 fois son prix.

    Pour son troisième enregistrement en notre compagnie, François COSTAGLIOLA a su trouver un équilibre subtil dans son interprétation des textes d'Alphonse ALLAIS, réussissant à en préserver toute la qualité littéraire sans en sacrifier l'humour et la légèreté.

  • Le Chambardoscope

    Alphonse Allais

    Désabusé par la bêtise de l'espèce humaine et allergique à toute forme de travail, le dénommé LAFLEMME, fumiste hors-pair, va trouver un moyen imparable pour passer l'hiver sur la côte d'azur sans débourser un sou.

    Pour son troisième enregistrement en notre compagnie, François COSTAGLIOLA a su trouver un équilibre subtil dans son interprétation des textes d'Alphonse ALLAIS, réussissant à en préserver toute la qualité littéraire sans en sacrifier l'humour et la légèreté.

  • Savoir hennir

    Alphonse Allais

    Afin de pouvoir rencontrer seul à seule une femme mariée sans éveiller les soupçons de son mari, un candide jeune homme va devoir apprendre à signaler sa présence sous les fenêtres de la belle d'une bien curieuse façon.
    Pour son troisième enregistrement en notre compagnie, François COSTAGLIOLA a su trouver un équilibre subtil dans son interprétation des textes d'Alphonse ALLAIS, réussissant à en préserver toute la qualité littéraire sans en sacrifier l'humour et la légèreté.

  • Fraude

    Alphonse Allais

    Sur un quai, un vigilant douanier repère un homme débarquant avec une bouteille sous le bras. Questionné, celui-ci prétend en ignorer le contenu. Au poste, la bouteille est débouchée pour la plus grande joie de tous les gabelous présents. Cette joie cependant, sera de très courte durée.
    Pour son troisième enregistrement en notre compagnie, François COSTAGLIOLA a su trouver un équilibre subtil dans son interprétation des textes d'Alphonse ALLAIS, réussissant à en préserver toute la qualité littéraire sans en sacrifier l'humour et la légèreté.

  • L´Étrange Calcul

    Alphonse Allais

    Au cours d'un voyage en train, une halte au buffet de la gare permet à un ecclésiastique de se sustenter abondamment. Tout en mangeant, il se livre à haute voix à un étrange calcul dont les effets seront on ne peut plus percutants.
    Pour son troisième enregistrement en notre compagnie, François COSTAGLIOLA a su trouver un équilibre subtil dans son interprétation des textes d'Alphonse ALLAIS, réussissant à en préserver toute la qualité littéraire sans en sacrifier l'humour et la légèreté.

  • Le Bahut Henri II

    Alphonse Allais

    Lorsqu'au cours d'un dîner, la conversation arrive sur le thème de l'esclavage, tous les convives sont unanimes pour condamner cette odieuse pratique. Enfin, tous sauf un : le lieutenant de vaisseau BECQUE-DANLOT. Au grand dam de ses voisins de table, il annonce même avoir déjà vendu un homme et ne semble guère s'en formaliser.
    Pour son troisième enregistrement en notre compagnie, François COSTAGLIOLA a su trouver un équilibre subtil dans son interprétation des textes d'Alphonse ALLAIS, réussissant à en préserver toute la qualité littéraire sans en sacrifier l'humour et la légèreté.

  • Et Daudet

    Alphonse Allais

    Le père FLAMBEUR, capitaine au long cours, arrive à Paris. Sa manie : rencontrer des grands hommes. Il obtiendra plus que satisfaction, mais ses interlocuteurs sont ils bien authentiques ?

    Pour son troisième enregistrement en notre compagnie, François COSTAGLIOLA a su trouver un équilibre subtil dans son interprétation des textes d'Alphonse ALLAIS, réussissant à en préserver toute la qualité littéraire sans en sacrifier l'humour et la légèreté.

  • Par une chaude journée, un bourgeois de province installé à la terrasse d'un café parisien est abordé par 2 hommes qu'il ne connaît ni d'Ève ni d'Adam. Ce n'est pourtant pas ce que lui donnent à entendre ces 2 quidams qui semblent extrêmement bien renseignés. Mais pour cela ils ont un truc...
    Pour son troisième enregistrement en notre compagnie, François COSTAGLIOLA a su trouver un équilibre subtil dans son interprétation des textes d'Alphonse ALLAIS, réussissant à en préserver toute la qualité littéraire sans en sacrifier l'humour et la légèreté.

  • "Voici un conte à clés se terminant par une question. Après discussion entre les auditeurs, le conteur reprend la parole et propose des solutions. Voici quelques clés à découvrir en écoutant ce texte. À vous de choisir le personnage auquel elles correspondent.
    La femme et ses quatre hommes m'a été raconté lors d'un repas entre amis
    dans le Jura suisse. Les aspects de l'amour qui y sont abordés sont l'amour passion, l'amour intéressé, l'amour platonique, l'amour charnel et l'amour conjugal. Ce conte attire l'attention sur les différentes facettes de l'amour, facettes que chacun de nous porte plus ou moins en lui."
    Édith MONTELLE

  • "La couverture partagée est un fabliau du Moyen Âge. Son actualité est brûlante, à l'heure où les gouvernements en place remettent en cause les retraites et la protection des personnes âgées. La propagande faite autour du coût des retraites a engendré la colère des adolescents envers leurs grands-parents. Lorsque je racontais cette histoire, les jeunes donnaient entièrement raison au fils et à sa femme, jusqu'à la chute finale, où ils réalisaient que cette situation pouvait être la leur un jour. Nombreux sont les contes qui narrent comment, dans des temps barbares, la loi ordonnait de se débarrasser des vieux quand ils atteignaient soixante ans. Pensez au film japonais tiré d'un conte populaire?: La ballade de Narayama de Shohei Imamura. Cette horrible coutume prend fin quand l'un des enfants ne se résout pas à sacrifier son père et le cache. Grâce à l'expérience du vieillard, le pays est sauvé d'une catastrophe, et la loi est abandonnée."
    Édith MONTELLE

  • "Ce conte est une randonnée norvégienne. Il y a trente ans, alors que je sillonnais la France en voiture, j'ai entendu à la radio une émission sur la tradition orale de Norvège. Mon attention a été retenue par un texte raconté par la comédienne Suzanne Flon. Cette histoire s'est aussitôt gravée dans ma mémoire. Je ne l'ai jamais retrouvée par écrit, et, tout naturellement, elle s'est glissée dans mon répertoire. Je l'ai intitulée Les pères de la maison. Comme tous les contes populaires, ce récit est polysémique et, pendant mes cours, j'ai souvent fait décrypter les significations possibles cachées derrière les mots qui le composent. Pour ma part, passionnée par la forêt et par les arbres, j'ai ressorti un fil rouge qui unit le héros à tous les pères rencontrés?: l'arbre, qui renvoie à l'arbre généalogique."
    Édith MONTELLE

empty