Guy Saint-Jean Editeur

  • La reine de la saga d'époque québécoise, Louise Tremblay d'Essiambre, délaisse temporairement les petits villages de la province et se réinstalle à Montréal, presque dix ans après le dernier tome des Mémoires d'un quartier ! Avec cette nouvelle série mettant en vedette une famille des années 1960, l'auteure aux séries inoubliables offre à ses lecteurs un nouvel univers passionnant !

  • Voici la suite attendue des tribulations de trois familles québécoises de classes différentes au tournant des années 1920.

    Après avoir goûté au bonheur de travailler au manoir des O'Gallagher, le destin forcera-t-il la jeune Marion à retourner auprès de sa famille où sa mère a besoin d'aide pour diriger la maisonnée pendant une grossesse qui s'annonce difficile? Et que deviendra Ovide, le fils aîné des Couturier qui s'est volatilisé dans des circonstances obscures?

    La vie a parfois cette façon de compenser les coups durs par de belles surprises, surtout pour la famille Lafrance. Reconnaissance et retrouvailles en apporteront la preuve. Émotions fortes en perspective, tant pour les gens du manoir que pour la famille Lafrance.

    /> Un second tome puissant dans lequel on retrouve quelques personnages de la série à succès Une simple histoire d'amour. Une preuve flamboyante que la solidarité triomphe dans une vie qui n'a que faire des origines et des classes sociales.

  • Un an après le retour de Marion au manoir, la vie semble reprendre son cours normal. Mais la période d'accalmie sera brève puisque survient le krach boursier de 1929, un événement qui secouera l'Amérique entière. Fulgurante et inattendue, la catastrophe n'épargne personne... Les membres des familles O'Gallagher, Couturier et Lafrance subiront, eux aussi, les conséquences de la terrible débâcle financière.

    Malgré ces bouleversements, la jeune Marion, à 16 ans comprend la chance qu'elle a d'être sortie d'un cocon familial étouffant. Grâce à la bienveillance de madame Éléonore, elle va enfin déployer ses ailes et, pour la première fois de sa vie, rêver d'un autre avenir que celui qu'on a décidé pour elle. Et il y a ce jeune homme qui ne la laisse pas indifférente...

    Dans ce troisième tome riche en rebondissements, Marion apprendra que solidarité et espoir viennent à bout des peines et de l'incertitude. Une immense leçon de vie pour cette jeune femme hors du commun!

  • La conclusion d'une saga bouleversante qui met en vedette des femmes inspirantes et des plus attachantes !

    Après Marion, Félicité et Éléonore, l'une des plus populaires séries de Louise Tremblay d'Essiambre met cette fois en scène Agnès, une femme tout aussi inoubliable que les précédentes. Alors qu'elle s'approche doucement de son rêve de devenir institutrice, la jeune femme se coupe mystérieusement du monde et se fait de moins en moins disponible pour son amie Marion. Amoureuse d'un homme dont elle n'arrive pas à cerner les sentiments, cette dernière, qui a besoin d'Agnès, s'inquiète de son silence...
    Une foule de choses hantent Agnès, qu'elle ne peut tout simplement pas révéler à son entourage. C'est aussi le cas de James qui, malgré lui, s'éloignera de Marion; de Félicité qui veillera sur un Irénée malade, mettant en péril sa propre santé; et de Fulbert, qui doit surmonter des révélations douloureuses sur ses origines.
    Chacun d'eux subit les affres du silence et des secrets: déchirements amoureux, deuils à faire, ambitions complexes, destinées obscures et amitiés menacées... tout se bouscule autour du manoir. Une conclusion qui nous happe dès la première page et ne laisse aucun répit. Émotions assurées!

  • À l'automne 1931, la jeune Agnès Lafrance réalise son rêve: elle sera institutrice. Cependant, à son arrivée dans le village des Laurentides où on l'a assignée, elle déchante. Rien ne se passe comme elle l'avait imaginé... S'installant tant bien que mal dans son nouvel environnement, elle se console en songeant à l'immense bonheur de contribuer à l'éducation - et à la vie - de tous ces enfants qu'elle aime déjà.
    Les liens créés avec Honorine Théberge, son époux Romuald et leurs enfants agiront comme un baume au milieu de la tourmente. Auprès d'eux, la jeune institutrice retrouvera un peu de la chaleur humaine et familiale qui lui manque cruellement. Mais à l'ombre des magnifiques Laurentides, Agnès vivra, au cours de cette première année d'enseignement, déceptions, suspense et tragédie... La joie, la solidarité et l'amour seront-ils suffisants pour lui donner la force de poursuivre son rêve?
    Un nouveau roman bouleversant et réconfortant à la fois, qui gagnera instantanément le coeur des milliers de fans de Louise Tremblay d'Essiambre!

  • Après une année à la fois difficile et exaltante, Agnès quitte l'école du rang 3 pour s'installer dans le village de Saint-Clément-des-Laurentides. Elle a beau être fière de sa promotion, c'est le coeur lourd qu'elle quitte sa petite école rouge: cela signifie qu'elle devra s'éloigner des enfants Théberge auxquels elle s'est tant attachée. Si le petit Jean-Baptiste fait contre mauvaise fortune bon coeur et que Jérémie pourra essayer d'apprendre à lire chez elle au village, la jeune Juliana, elle, voit ce départ comme un abandon et une source d'angoisse supplémentaire. Saura-t-elle surmonter cette nouvelle épreuve sans perdre ce qu'il lui reste de courage et de dignité?

    Ces bouleversements forceront également Agnès à retarder son mariage avec Fulbert qui, lui aussi d'ailleurs, aura une année d'études bien chargée. Mais ils ne sont pas les seuls à devoir mettre leurs amours en jachère. Marion, au manoir, en plus d'avoir de plus en plus de mal à saisir sa patronne, se demande bien si elle devra s'exiler afin de vivre son amour avec James au grand jour...

    Lorsque le drame s'abat sur ce qui représente tout un pan de vie pour Agnès et la famille Théberge, la jeune femme fera face à un tout nouveau défi. Au coeur du pittoresque village des Laurentides, sa famille et ses amis tenteront de lui insuffler le courage nécessaire pour l'aider à le relever. C'est dans la solidarité, la tendresse, les épreuves mais surtout dans l'émotion brute que se déploie ce deuxième tome d'une autre série inoubliable de la reine de la saga québécoise!

  • Lanaudière, 1926. Avec bientôt huit bouches à nourrir, les Couturier peinent à joindre les deux bouts. Ainsi, Marion, treize ans, doit-elle accepter un emploi chez les O'Gallagher, une riche famille irlandaise. La jeune adolescente est alors prise en charge par la cuisinière du manoir, Éléonore Légaré, une femme au grand coeur qui s'attache à sa nouvelle protégée malgré ses airs de campagnarde.

    En dépit des conventions, Marion et le jeune James, héritier présumé du clan des maîtres, fraternisent sans trop comprendre les lois non écrites qui régissent les étages. Déjà que Josette Couturier trouve que sa fille a bien changé depuis son embauche...

    Fatalité et déchirements s'entremêlent dans ce roman fort où le destin des O'Gallagher croise celui de la sympathique famille Lafrance, de la série à succès Une simple histoire d'amour, maintenant installée à Montréal.

    Un délicieux rendez-vous à ne pas manquer!

    Mère de neuf enfants, peintre, écrivaine prolifique, Louise Tremblay-D'Essiambre a vendu plus de deux millions d'exemplaires des quarante-cinq ouvrages qu'elle a publiés. Depuis 2005, chaque roman qu'elle publie apparaît pendant plusieurs semaines dans les palmarès de meilleures ventes de livres québécois.

    Une nouvelle série en hommage à des femmes exceptionnelles !

  • Dans les années 1960, autour de la Place des Érables, des commerces comme la pharmacie de Valentin Lamoureux et la quincaillerie Picard sont emblématiques d'une vie de quartier typiquement montréalaise. Le casse-croûte de madame Rita est le théâtre du deuxième tome de cette délicieuse série. Madame Rita, devenue propriétaire du casse-croûte après le décès prématuré de son mari, a rêvé d'une famille nombreuse. Aujourd'hui, elle n'a même plus le loisir d'y songer tant son commerce lui demande temps et énergie; d'autant plus que son nouveau cuisinier, Gepetto Romano, maestro de la pizza, lui donne du fil à retordre. Sa clientèle, habituée au pâté chinois, au ragoût de pattes de cochon et aux autres plats bien de chez nous, demeurera-t-elle fidèle au restaurant malgré le nouveau menu qu'on y propose? En cet été 1964, les enfants, devenus des adolescents, sont fans des Beatles et s'éveillent aux premiers émois amoureux. Malgré cela, Joseph-Arthur a l'impression de tourner en rond, tout comme son ami Daniel, qui vit des bouleversements familiaux intenses. Pendant ce temps, à la quincaillerie Picard souffle un vent de changement; les idées novatrices de Joseph-Alfred visant à assurer l'avenir de l'entreprise permettent à Léonie de s'épanouir de bien belle manière. Entre le doux parfum des tartes, des tourtières et de la lasagne, une belle solidarité soude les habitants de la Place des Érables, malgré les défis qui se présentent et les années qui passent. Des personnages colorés et attachants, de petits drames et de grandes joies, la touche inimitable d'une auteure qu'on adore... tous les ingrédients sont là pour un autre petit bonheur de lecture!

  • Sournoise, difficile à percevoir à l'oeil nu, la maladie mentale prend souvent la forme de «tache au dossier» dans une société axée sur l'image et la performance. Mes tempêtes intérieures met en scène des hommes et des femmes qui ont souffert, se sont relevés et ont choisi de témoigner afin de lever les tabous entourant cette réalité complexe. Biz, Ingrid Falaise, Patrice Godin, Florence K, P-A Méthot, Karine Champagne, Jean-Marie Lapointe, Marianne St-Gelais, Jean-Nicolas Verreault, Claudia Larochelle, Kevin Bazinet, Manon Massé, Carolane Stratis, Saskia Thuot, Andee, Véronique Bannon, Eliane Gagnon, Larry Beattie et Linda, Véronique, François Imbault-Dulac, Gabrielle Marion, Leah Parson et Same Ravenelle nous ont confié avec authenticité, générosité et humilité des épisodes difficiles de leur vie. Patrick Lagacé et Sonia Lupien complètent ce tableau intimiste en évoquant différents enjeux liés à la santé mentale.
    Mes tempêtes intérieures accompagnera sur le chemin de la guérison toute personne nageant en eaux troubles. Il montre aussi qu'en dépit des orages et des tremblements de terre, malgré les détours sombres que la vie nous fait parfois emprunter, on peut aspirer au bonheur.

  • Une invasion de domicile tourne au drame : tout porte à croire qu'il s'agit d'un simple cas de légitime défense. Or, en attente de procès pour harcèlement, la victime était soumise à une ordonnance de la cour lui interdisant de s'approcher de cette résidence, précisément. Pourquoi donc Yves Quessy s'y est-il rendu en pleine nuit ?

    Au cours de l'enquête, l'inspecteur Héroux et son équipe découvrent des faits étonnants qui soulèvent des doutes. De plus, le nouveau capitaine de police semble brouiller les pistes et faire dévier l'enquête. Tenterait-on de camoufler des éléments cruciaux ? Existe-t-il un lien entre la victime et certains élus municipaux?

    Méfiant, Jean-Sébastien Héroux tentera de demeurer vigilant face aux agissements douteux du nouveau patron tout en dénouant l'intrigue de la mort de Quessy. Et si on se trompait de victime... et de coupable?

  • Mylène a tout pour être heureuse. Des enfants épanouis, un entourage aimant, un bon emploi, son petit confort et, surtout, Stéphane, sa «deuxième chance au bonheur». Parfait papa de remplacement pour ses enfants, mari attentionné, beau bonhomme, c'est assurément un «homme à femmes», avec ses qualités et ses travers. Mais bon... personne n'est parfait, n'est-ce pas?

    À coup de commentaires plus ou moins subtils, Josée et Cynthia tentent de lui démontrer que certains de ses comportements ne sont peut-être pas aussi inoffensifs qu'elle le croit, mais Mylène tarde à saisir les signaux d'alarme provoqués par l'attitude parfois douteuse de son chéri. Arrive le jour où les remarques de Stéphane ne sont plus aussi drôles. Qu'est-ce qui a changé, au juste? Lorsque son monde éclate, trop de réalités deviennent aveuglantes: ce qui est acceptable, ce qui ne l'est plus.

    Comme à tant d'autres avant elle, on a dit à Mylène: subis sans riposter, tolère sans te rebeller. Sois belle et tais-toi.

    Désormais, se taire n'est plus une option.

  • - Je dois m'occuper des enfants.
    - Je travaille à temps plein.
    - Je n'ai jamais vraiment fait de sport.
    - J'ai fumé pendant 22 ans.

    Pour se convaincre de ne pas bouger, Nathalie Bisson disposait d'une foule de bonnes excuses. Elle aurait pu aussi invoquer le fait que son corps lui fait des misères : une maladie dégénérative s'attaque à ses articulations. Mais non. Au lieu d'un fauteuil roulant, elle a acheté un vélo stationnaire.

    En neuf ans, elle est passée de sédentaire à marathonienne. Sa recette? Elle a troqué la performance pour la persévérance et compris que rien ne sert de toujours courir. À la surenchère des chronos, elle oppose son «pace du bonheur», une cadence qui la fait alterner entre marche et course, selon les humeurs de son corps, avec le fil d'arrivée comme seul objectif. Et ce qui vaut pour la course vaut pour la vie!

    L'histoire de Nathalie Bisson est toute simple : c'est celle d'une femme qui avance toujours, un pas à la fois, jusqu'au bout.

  • Dans ce deuxième tome, Édouard décide de briser la promesse faite à sa mère, celle de ne jamais se marier ni d'avoir d'enfants, pour unir sa destinée à celle de la belle Clémentine. Son annonce troublera-t-elle l'harmonie dans la famille? Édouard devra-t-il renoncer à ses projets d'avenir?

    Parallèlement, à la ferme des Gélinas, la jeune Adèle tente de se remettre du terrible drame qui a détruit sa carrière, ses rêves et sa vie. Retrouvera-t-elle sa passion pour la vie, pour l'écriture, pour Jérôme?

    Cette famille à la fois attachante et dysfonctionnelle poursuivra sa route parsemée d'embûches. De nouveaux personnages apparaîtront, d'autres disparaîtront; mais à Ste-Cécile la vie continuera, malgré la crise, dans la famille des Gélinas.

  • «Promettez-moi de ne jamais vous marier, de ne jamais choisir d'époux ou d'épouse qui risque de vous abandonner ou de vous briser le coeur, ni d'avoir d'enfants.»

    Nous sommes en 1938. Ce troisième tome nous plonge en plein drame alors que le magasin général Marquis, au coeur du village de Sainte-Cécile, est la proie des flammes. Le sinistre aura un impact majeur sur les Gélinas qui, faisant preuve de charité chrétienne, offrent d'héberger la famille Marquis le temps que le commerce se reconstruise. La cohabitation ne sera pas de tout repos!

    Alors que Florie gouverne la ferme avec la poigne qu'on lui connaît, elle sera confrontée à des pulsions qui l'ébranleront et provoqueront en elle un profond questionnement. Adèle, Édouard et Laurent, quant à eux, jonglent avec des élans passionnés, des défis professionnels stimulants et des secrets parfois inavouables, de ceux pouvant changer une vie, pour le meilleur ou pour le pire...

    Tourments, surprises, drames et joie sont au rendez-vous de cette suite tant attendue!

  • Les meilleurs leaders ne perdent pas de temps à remuer ciel et terre. Ils savent cultiver leur tranquillité intérieure. Ils l'ont appris : plus ils sont tranquilles, plus ils sont performants.
    Que se passe-t-il lorsque votre montre glisse de votre poignet et tombe au fond d'un lac ? Vous vous agitez. L'eau se brouille. Vous vous énervez. Vous tombez sur les nerfs de tout le monde ! Et s'il suffisait de se calmer, d'attendre que l'eau redevienne limpide pour y voir plus clair?
    La nouvelle édition revue et augmentée de J'ai perdu ma montre au fond du lac vous fait explorer les voies du courage, de l'humilité, de l'amour et de la création pour calmer l'ego qui crie en vous et accéder à votre autorité intérieure. Son cadeau ultime : tout plein de clés pour goûter la sérénité et réduire la distance entre ce que vous êtes et ce que vous voudriez être ; entre ce que vous faites et ce que vous voudriez faire ; entre ce que vous avez et ce que vous voudriez avoir.

    Père de trois garçons, Rémi Tremblay a fondé la Maison des leaders, un espace de dialogue et de rencontre pour les chefs d'entreprise et gestionnaires du Québec. Ensemble, ils explorent le monde des organisations et les différents aspects de la vie, habités par la croyance qu'en devenant un meilleur être humain on sera un meilleur patron. Il été honoré par la Chaire de management éthique HEC.
    Journaliste de solutions et chroniqueur, Diane Bérard interviewe depuis
    plusieurs années les grands idéateurs, entrepreneurs et penseurs de ce
    monde dans le journal Les Affaires et lesaffaires.com. Elle collabore aussi
    régulièrement à plusieurs émissions télé et radio à titre de chroniqueur
    économique. De nombreux prix ont jalonné sa carrière de journaliste.

    Ils ont publié ensemble les best-sellers québécois Les fous du roi (2004) et La chaise rouge devant le fleuve (2015).

  • Avec l'arrivée des jumeaux, le quotidien de Jaquelin et Marie-Thérèse se trouve de nouveau chamboulé. Même si les deux aînés poursuivent leurs études, l'une à Montréal et l'autre à Trois-Rivières, il reste tout de même six bouches à nourrir et dont il faut prendre soin. Toute une commande alors que ça ne dérougit pas à la cordonnerie et que Marie-Thérèse doit multiplier les heures pour soutenir son mari.
    Irénée mettra-t-il son plan de vendre la cordonnerie à exécution? Pourquoi Cyrille, le pacifique, va-t-il se retrouver au centre d'une bagarre au collège? Qu'est-ce qui est à l'origine de la tension entre Agnès et sa mère? Sans compter qu'un membre de la famille va se retrouver entre la vie et la mort...
    /> Dilemmes, confrontations et moments d'émotion forte sont donc au menu de ce troisième épisode dans lequel on retrouve avec bonheur les Lafrance, cette sympathique famille qui a déjà conquis des dizaines de milliers de lecteurs.

  • Marie-Camille quitte son village de Sainte-Cécile au milieu des années 1950 pour aller suivre un cours d'infirmière à Montréal. Mais elle comprend très vite que ce métier n'est pas pour elle. Avec son meilleur ami Gabriel Joseph, Juif séfarade issu d'une famille très pratiquante, elle choisit de s'inscrire à un collège particulier, jusqu'alors réservé aux hommes afin d'y apprendre un métier plutôt singulier. En plus de devoir défendre ce choix auprès de ses proches, elle devra subir les railleries de ses camarades et de ses professeurs. Ces obstacles viendront-ils à bout de son ambition?

    Avec Gabriel - déterminé à cacher ses convictions religieuses à ses camarades de classe - et Alice, son amie désoeuvrée qui multiplie les mauvais choix et se voit confrontée à une épreuve inattendue, Marie-Camille cherche sa juste place dans le monde. À l'aube de la Révolution tranquille, toutefois, rien n'est acquis, surtout pour une étudiante aussi audacieuse et avide d'autonomie que Marie-Camille Gélinas!

    Un roman captivant et touchant sur les répercussions des choix de vie, la persévérance et la résilience, qui nous fait découvrir une jeune femme forte sur qui veillent toujours Florie, Édouard, Adèle et Laurent de l'inoubliable série à succès La promesse des Gélinas.
    Retrouvailles émouvantes en perspective!

  • « Promettez-moi de ne jamais vous marier, de ne jamais choisir d'époux ou d'épouse qui risque de vous abandonner ou de vous briser le coeur, ni d'avoir d'enfants. »

    Nous sommes dans les Hautes-Laurentides, en 1922. Rose rend l'âme en insistant pour que chacun des quatre enfants qu'elle a élevés seule fasse ce serment inusité. Sauront-ils honorer les dernières volontés de leur mère ?
    Dans ce premier tome, Adèle a vingt ans et rêve de devenir journaliste afin de pouvoir vivre de sa plume, contrairement à ses frères et à sa soeur, tous déterminés à faire fructifier la ferme familiale. Pigiste au journal de Saint-Jovite, Adèle a enfin la possibilité de réaliser son rêve. Cependant, le beau Jérôme Sénéchal lui fera chavirer le coeur, ébranlera ses convictions et ira même jusqu'à compromettre la promesse faite à sa mère. L'orage gronde au sein de la famille..."

  • «Promettez-moi de ne jamais vous marier, de ne jamais choisir d'époux ou d'épouse qui risque de vous abandonner ou de vous briser le coeur, ni d'avoir d'enfants.»

    Septembre 1939. Quelques semaines après l'entrée en guerre du Canada, la famille Gélinas vit dans la crainte constante de voir partir ses hommes au front.

    Tourmenté par des désirs qu'il a du mal à comprendre, Laurent se réfugie un peu trop souvent dans l'alcool. Ça vaut mieux que les questionnements terrifiants auxquels il est confronté tous les jours!

    Aux prises avec leurs propres quêtes, son frère et ses soeurs ne lui sont d'aucun secours: Édouard souhaite retrouver le père qui les a abandonnés, Adèle rêve de gloire avec la publication de son premier roman et Florie doit accepter le mariage de Jeremiah avec Béatrice... Maudite promesse qui lui a fait perdre un si bon parti!

    Voici donc l'époustouflante conclusion de l'histoire singulière des Gélinas : quatre enfants engagés à l'impossible sur le lit de mort de leur mère sans imaginer un seul instant qu'ils allaient en porter les conséquences toute leur vie...

  • La vie de Marie-Camille et de ses amis Gabriel et Alice n'est pas un long fleuve tranquille... Tandis que la relation de la jeune embaumeuse avec son Jean-Luc subit des tempêtes insoupçonnées, elle se surprend à douter de leur amour.
    Alice, quant à elle, vit les balbutiements d'une belle histoire pour la première fois de sa vie. Hésitant à plonger dans cette aventure qui comporte son lot d'obstacles, la jolie rousse revendiquera-t-elle enfin son droit au bonheur?
    Gabriel, de son côté, a du mal à s'affranchir de sa famille et de sa foi, qui dictent la plupart de ses actions. Il mène une vie rangée aux côtés de sa nouvelle fiancée, Béthanie, mais se questionne sur la direction que prendra son avenir.
    Dans un monde en pleine effervescence où les moeurs, la politique et la place des femmes se réinventent, les trois compères poursuivront leurs rêves en tentant de cultiver cette amitié si précieuse. Cependant, lorsqu'une épreuve difficile secouera Marie-Camille, cette solidarité sera-t-elle suffisante pour lui donner le courage d'affronter ce qui l'attend?
    Voici la conclusion d'une saga touchante mettant en scène des personnages qu'on n'est pas près d'oublier!

  • Le destin entremêlé de deux familles de la belle région des Bois-Francs, à la fin des années 1940. Une histoire remplie d'émotions vécues dans un magnifique décor!


    Veuf, Placide Bécotte est le doyen d'une famille d'agriculteurs qui vit sur sa terre : son fils Auguste et son épouse Clara; sa petite-fille Adèle, son mari Jean-Claude et leur fille Gabrielle.

    Joseph-Ovide Maheu, lui, est forgeron. Avec son épouse Marie-Alice et leur fils Hyacinthe, il tente de repousser l'échéance de la fermeture de son atelier devant la multiplication des commerces plus «modernes».

    Par un dimanche frisquet, à l'occasion d'une randonnée en forêt, les membres des deux familles réunies font une pause dans une cabane déserte pour se réchauffer. Une surprise de taille les y attend: alors que la cheminée fume toujours, un bébé gît, abandonné sur un vieux matelas.

    Qui est donc cette enfant? La femme du forgeron, Marie-Alice, s'éprend immédiatement de la fillette, en sachant toutefois qu'elle devra être confiée à l'orphelinat Saint-Vincent-de-Paul à Québec. Quel sort injuste attend donc la pauvre petite? Marie-Alice aurait tant d'amour à lui donner...

    Un roman attendrissant et bouleversant sur la justice, la résilience et l'amour absolu.

  • C'est l'heure des grandes décisions chez les Lafrance. Alors que les jumeaux célèbrent leur premier anniversaire, un nouvel enfant s'annonce au sein de la famille au moment où Marie-Thérèse rêve d'une vie différente, plus douce, ailleurs. D'autant plus que les bouleversements se multiplient dans la parenté, avec la maladie, les amours compliquées, la lourdeur du quotidien. Puis, une fois de plus, un drame plonge le clan dans une douleur immense. Dévastée, Marie-Thérèse rêve de quitter cette maison où le sort s'acharne. Germe alors l'idée d'un nouveau départ. La «grande ville» offre des options tellement alléchantes... Jaquelin accepterait-il un changement de vie aussi radical? Son amour pour son épouse suffirait-il à le convaincre d'enterrer le passé et de se tourner vers un avenir prometteur, mais angoissant? Riche en émotions et en rebondissements, ce quatrième et dernier épisode de la vie chez les Lafrance témoigne du courage et de l'amour d'un couple uni et du soutien des membres d'une famille dont les valeurs de loyauté et de solidarité sont aussi robustes et profondes que leurs racines. Une série inoubliable!

  • Après la tragédie qui a ébranlé le village et causé le décès de Bérangère, Agnès tâche de reprendre les rênes de sa vie. Sa correspondance avec Marion lui procure un soutien inestimable et lui permet de garder contact avec la vie du manoir et avec son amie qui, enfin, semble envisager l'avenir avec espoir.

    Chez les Théberge, par contre, les tensions s'amplifient. Persuadés que Jérémie a causé l'incendie, les habitants s'en prennent à lui tandis que les proches du jeune homme tentent de le protéger; Juliana, de son côté, combat toujours un mal-être profond qui inquiète de plus en plus son entourage. Arrivera-t-elle à vaincre ses démons une fois pour toutes?

    En attente d'une décision gouvernementale qui scellera leur avenir, Fulbert entame des démarches pour se rapprocher de sa belle, à Saint-Clément. Agnès et lui pourront-ils enfin s'unir pour la vie et s'installer au village? Si seulement la carrière de la jeune fiancée ne reposait pas entre les mains de fonctionnaires et de lois si rigides...

    Savourez la conclusion émouvante d'une série aussi magnifique que son décor laurentien où l'amitié, l'entraide, la résilience et l'amour permettent de surmonter les mauvais coups du destin tout autant que d'apprécier petits et grands bonheurs. Un autre chef-d'oeuvre de Louise Tremblay d'Essiambre!

  • Voici le deuxième et dernier volet de l'histoire d'une famille unie, attachante, qui nous ressemble tant.
    C'est au tour de Raoul de suivre le chemin de son frère vers une résidence pour aînés. Comment les membres de la famille vivront-ils ces nouveaux bouleversements? Enfants, petits-enfants et autres proches sont évidemment touchés, chacun à leur façon... C'est Dominique, la filleule de Raoul, qui s'occupe de son bien-être et de toutes ses affaires car, comme cela se produit trop souvent, des personnes mal intentionnées rôdent autour du vieil oncle. Étonnamment, La Villa des Pommiers offrira à l'octogénaire, en plus d'une vie plus douce et adaptée à ses besoins, des moments de bonheur inespérés. Qui aurait pu imaginer qu'il connaîtrait l'amour à l'aube de ses quatre-vingt-dix ans? Raoul ne s'en plaindra certainement pas!

empty