OXYMORON Éditions


  • Quand Monsieur Bréhat-Lenoir est retrouvé mort empoisonné à l'arsenic et qu'une grosse somme d'argent lui a été dérobée, les soupçons se posent immédiatement sur son valet, Jean-Louis Guérin, d'autant que ce dernier a récemment acheté de l'arsenic, selon lui, pour se débarrasser de rats.


    Lors de la perquisition chez Guérin, la police requiert le témoignage du plus proche voisin, l'énigmatique Maximilien Heller, en pleine consultation avec son tout nouveau médecin.


    Dès les premières minutes de l'enquête, Maximilien Heller est convaincu de l'innocence de Guérin et s'engage à la démontrer en employant tout son discernement, sa perspicacité et son art du déguisement.


    Un détective misanthrope, opiomane, longiligne, doté d'une intelligence supérieure, maître tant dans l'art de la déduction que dans celui du travestissement dont les aventures sont narrées par son médecin de partenaire, voilà qui n'est pas sans rappeler Sherlock Holmes. Mais, Maximilien est né près de vingt ans avant son célèbre confrère et cela explique peut-être les racines françaises que Conan Doyle a conférées à son personnage.




    Henry CAUVAIN , écrivain trop méconnu, né en 1847 à Paris et décédé en 1899 à Lausanne, réussit dès son prime roman, « Maximilien Heller », à poser et imposer les bases du premier détective anti héros, qui sera repris, quasi trait pour trait, seize ans plus tard, par Arthur Conan Doyle pour son éminent personnage de Sherlock Holmes.

  • Quand Wan et Ted, amis et partenaires au sein d'une agence de détectives, sont embauchés par une sublime blonde pour résoudre une affaire de chantage à la vidéo compromettante, ils sont loin de se douter que l'ange évanescent est chargé de leur faire vivre un enfer.
    Accusés de meurtres, pourchassés par la police, et pire encore, ils vont devoir survivre au jeu du chat et de la souris imposé par leur redoutable adversaire.
    Pour prouver leur innocence et contrecarrer les plans du génie du crime désiran t les mener à leur perte, ils vont devoir replonger, à contrecoeur, dans leur passé commun et leurs passés individuels.
    Quelle que soit l'issue de l'histoire, une chose est sure, personne n'en ressortira indemne.

  • Alors que Wan, jeune homme d'origine asiatique, doit faire face à un présent dramatique, sa partenaire au sein de leur agence de détectives, André-Nadine Tedorowsky alias Ted, va se retrouver confrontée à un passé traumatisant.
    Les deux épisodes éprouvants vont se chevaucher, mettant leurs nerfs à rude épreuve.
    Mais ils vont devoir faire abstraction de leurs états d'âme pour arrêter un dangereux criminel qui viole et assassine de jeunes femmes avant de graver dans leurs chairs, à la lame de son couteau, trois lettres sanglantes, « A.N.T. », avant de recouvrir les plaies de fourmis mortes.
    Wan et Ted vont alors tout mettre en oeuvre pour mettre un terme à la carrière du « Tueur Aux Fourmis ».

  • Dans toutes les maisons de retraite, des cas de maltraitance envers les pensionnaires sont avérés.
    Toutes ? Non, car un groupe d'irréductibles croulants résiste, encore et toujours, au personnel soignant d'un petit hospice de Bretagne. Un « quintette » de vieux emmerdeurs unis tels les cinq doigts d'une main ridée sème la terreur au sein de l'institution accueillant des retraités et des trisomiques.
    Quand les deux plus virulents meurent successivement d'une façon suspecte, Serge Daudeau, le suivant sur la liste des plus détestés du pavillon, se met en quête de chercher celui qui a assassiné ses pires amis.
    Mais, il est difficile de se prendre pour Holmes quand on végète dans un fauteuil roulant et qu'on a le cerveau plus troué qu'une passoire...
    Aussi, Serge Loque va-t-il s'adjoindre les services de Waston, un pensionnaire trisomique nouvellement admis dans la structure, afin de l'aider dans sa tâche...


  • LE POIGNARD DE CRISTAL

    Mystère dans le B-14, le train de luxe qui relie de façon hebdomadaire Marseille à Calais pour permettre aux voyageurs du paquebot en provenance de l'Inde de rejoindre l'Angleterre.
    Lors d'une courte escale à Valence, le sous-chef de gare, intrigué par une traînée de sang, repère dans un compartiment un homme égorgé. L'employé a la présence d'esprit de faire détacher le wagon ensanglanté afin de faciliter le travail des enquêteurs sans retarder, outre mesure, l'ensemble des riches passagers dormant dans le train.
    Quelle n'est pas la surprise des membres du Parquet dépêchés sur place de constater que la tête de la victime a disparu depuis la découverte du corps, ce qui leur laisse supposer que le meurtrier se trouve encore dans le rapide qui est reparti.
    Aussitôt prévenu, le commissaire ROSIC, de la Brigade Mobile de Lyon, se rend à la gare de Perrache. Il est persuadé qu'il y perd son temps, que le crime a eu lieu bien avant Valence et que l'assassin s'est échappé depuis longtemps, ce que semble confirmer l'absence de suspects dans le B-14...


  • LA POLICE EST EN ALERTE

    Le commissaire DOUCETTE profite calmement de sa retraite quand, un jour, le brigadier POINTILLON vient le solliciter pour reprendre son poste afin d'aider la police à résoudre une série de meurtres énigmatiques.
    Le pensionné refuse la proposition, mais une lettre du tueur le sommant de se mêler de ses affaires le pousse à changer d'avis.
    Lancés sur la piste du mystérieux V., un assassin qui signe d'un « V » sanglant ses victimes à la pointe de son poignard, les deux hommes sont ridiculisés par le psychopathe qui ressemble étrangement à Serge VORGAN, l'ancien agent qui avait remplacé DOUCETTE à son départ et qui, dans le dos de celui-ci, fréquente sa fille.





  • Ralph GORSE est réputé pour être l'un des meilleurs policiers des États-Unis. Aussi, quand le superintendant reçoit une lettre anonyme pour lui annoncer le vol, prochain, de la « Momie Rouge », l'unique momie trouvée sur le continent américain, c'est tout naturellement Ralph GORSE qu'il nomme à la surveillance de la relique.
    Mais un matin, la « Momie Rouge » ainsi que la « Pierre de Lune », un joyau magnifique provenant d'un temple maya, ont disparu et le célèbre détective et ses hommes sont retrouvés inanimés. Seul Ralph GORSE se relèvera de l'asphyxie mortelle dont les gardiens de l'ordre ont été victimes.
    Ridiculisé par son échec, meurtri par l'humiliation et le sentiment de porter la responsabilité de la mort de ses collègues, Ralph GORSE redouble d'efforts dans son enquête et celle-ci débouche, très rapidement, sur l'arrestation de Robert Madison, un jeune architecte sans le sou, cocaïnomane, que tout désigne comme le coupable idéal.
    Rien ne saurait émouvoir le policier intègre et brutal ni un suspect fragile qui clame son innocence ni le désespoir de la fiancée du « voleur meurtrier ». Cependant, la présence d'un personnage énigmatique va remettre en question ses certitudes, le conduisant à revoir son investigation, son jugement, ses principes et sa morale au point de risquer son poste et sa vie pour trouver le fin mot de l'histoire...


    José MOSELLI (1882-1941) est un auteur devenu « Culte » auprès des aficionados de littérature populaire, autant par son parcours que par sa production.


    « La Momie Rouge » est un roman qui, jusqu'alors, n'avait été publié qu'en format feuilleton dans un magazine en 1925.


    José MOSELLI utilise la contrainte du découpage strict inhérent à ce genre de publication pour développer une structure narrative et une construction sous forme de chapitres délimités par le début et la fin de chaque épisode pour imposer un suspens totalement insoutenable et proposer un véritable roman policier d'aventures qui en démontrerait à bien d'autres livres à succès du genre.

  • L'ÉTRANGE AFFAIRE DU PÈRE-LACHAISE



    « Où Toto Fouinard et le reporter Samuel Fix vont en exploration dans le pays des morts.»


    Pied-Jaune, un brigand repenti, vient demander de l'aide à Toto Fouinard. Alors qu'il longeait le cimetière, une belle femme étrangère a atterri dans ses bras, comme tombée du ciel. Par gratitude, elle lui a offert une magnifique bague couronnée d'un diamant bleu, avant de s'enfuir. Toto Fouinard se souvient d'un entrefilet du journal relatant les déclarations du gardien du cimetière du Père-Lachaise jurant avoir surpris, la nuit, une femme en blanc poursuivie par des gaillards ne parlant pas le français. Quand Samuel Fix, un reporter ayant besoin d'un bon article, vient lui proposer d'enquêter sur « L'Étrange Affaire du Père-Lachaise », Toto Fouinard voit, là, une opportunité de faire d'une pierre trois coups : résoudre l'affaire, offrir un bon article à Samuel Fix et sortir le brave Pied-Jaune d'une mauvaise situation.

    JULES LERMINA (1839 - 1915) est un romancier français principalement connu pour les suites qu'il a données à de grandes oeuvres de la littérature (« Les mystères de Paris », « Le comte de Monte-Cristo », ...) et de nombreux autres ouvrages, mais il est aussi l'auteur de petits romans destinés à être diffusés en supplément de journaux de l'époque. C'est le cas des aventures de Toto Fouinard, ce jeune détective drôle, fougueux et attachant, qui oeuvrera sur 12 enquêtes savoureuses.

  • Voilà une bien étrange affaire dont est chargé le commissaire Odilon QUENTIN. En effet, un riche lord anglais est retrouvé assassiné d'une balle de revolver, dans un petit pavillon décrépi qu'il louait depuis quelques semaines.
    Le dossier, de prime abord, à tout de classique : un crime crapuleux, car le coffret de la victime contenant des liasses de billets a disparu.
    Mais le policier découvre rapidement que les fréquentations douteuses du notable font que le nombre de suspects potentiels est trop important pour que cela soit honnête...

  • Léon Lecointe meurt d'une congestion cérébrale. Son frère, Alcide, est emporté, cinq jours plus tard, par une embolie.
    Quand Prosper, le cadet de la fratrie, est retrouvé, la semaine suivante, assassiné d'une balle dans la nuque, le commissaire Odilon QUENTIN, chargé de l'affaire, n'est pas loin d'imaginer qu'un quelconque Lecointe cherche à se débarrasser d'héritiers gênants. N'a-t-on pas entendu toute la famille se chicaner à l'enterrement de Léon pour une histoire de « trésor » qui ferait partie de la succession ?
    Mais l'enquête du policier va déterrer de terribles secrets et démontrer que chaque membre de la tribu Lecointe a un cadavre caché dans son placard...

  • Un crime a eu lieu, la nuit, à la sortie d'une guinguette fréquentée par les bateliers de passage.
    Un Hollandais a été abattu d'une balle dans la tête.
    Le commissaire Odilon QUENTIN, chargé de l'enquête, n'a, à se mettre sous la dent, que le témoignage du jeune homme qui a trouvé le corps.
    Seule certitude, le défunt avait rendez-vous avec la voluptueuse Suzy, la femme d'un marinier costaud, violent et jaloux, un triptyque qui conduit souvent au drame passionnel...
    Mais le policier va constater, à ses dépens, que le monde des bateliers est impénétrable et solidaire...

  • Lors d'une soirée entre amis pour fêter la distinction de l'inspecteur François PESSART, un invité lui demande de narrer à l'assistance l'enquête la plus intéressante que celui-ci ait menée de sa carrière.
    Avec une certaine réticence, une grande nostalgie et beaucoup d'émotions, François PESSART finit par conter une aventure qui lui est arrivée alors qu'il était encore un novice.
    À l'époque, pour mettre du beurre dans ses épinards, il accepta la proposition d'un riche Sud-Américain : voyager pendant un mois à travers le monde à bord de son luxueux yacht « L'Arabella » en se faisant passer pour son secrétaire afin de toujours garder un oeil sur sa jeune et belle épouse neurasthénique aux tendances suicidaires...

  • L'auto F.X. 6403

    Marcel Priollet

    L'inspecteur principal François PESSART de la police judiciaire profite de jours de congé pour se rendre dans sa bicoque aux environs de Gif dans la vallée de Chevreuse. Il compte s'y délasser, canne à la main, au bord de l'Yvette dans un coin poissonneux proche.
    Au lever du jour, alors qu'il roule à vélo sur une sente étroite, déjà tout à sa partie de pêche, il doit s'écarter pour laisser passer une voiture.
    Quelques mètres plus loin, la roue de sa bécane heurte un objet dur et François PESSART se retrouve au sol.
    En se relevant, le policier ne tarde pas à constater que l'écueil n'est autre que le corps sans vie d'un homme...

  • La colombe noire

    Marcel Priollet

    L'inspecteur principal François PESSART charge, un matin, dès son arrivée au Quai des Orfèvres, son collègue Bob Rex du dossier sur le meurtre de Madame Van Mulen, retrouvée poignardée dans la chambre de son hôtel particulier.
    PESSART, qui s'est occupé des premières constatations sur place, n'a découvert, comme seul indice, qu'une lettre cachetée, sous forme de confession avortée, adressée au Vicomte Anthony d'Ambleuse...
    Bob Rex ne peut s'empêcher de frissonner à l'évocation de ce nom, car il s'agit d'une des identités sous laquelle il se cache lors de ses enquêtes.
    Il se souvient l'avoir utilisée, récemment, dans un bar où il était en planque, quand il y rencontra une femme, que le gérant de l'établissement surnommait « La Colombe Noire » et avec qui il passa une douce nuit avant de s'enfuir en catimini au petit matin...

  • Marius Pégomas, le célèbre détective marseillais, est extirpé de son lit à trois heures du matin par un homme, en tenue de soirée, légèrement éméché et terriblement effrayé.
    Le visiteur se présente : M. Toc, courtier en bijoux. S'il réclame l'aide de Marius Pégomas, c'est qu'en rentrant chez lui, après une soirée arrosée entre amis, il a trouvé, dans son appartement, dans un fauteuil, le corps sans vie d'une jeune femme inconnue.
    Le détective se rend sur place, constate les faits et réclame l'aide de son ami, le docteur Mercadier. Ce dernier remarque que la jeune femme ne porte aucune trace de blessure et que le décès est probablement dû à une crise cardiaque.
    Mais pourquoi cette femme est-elle venue mourir chez un étranger ? Comment a-t-elle réussi à pénétrer dans des lieux fermés à clé ?
    C'est ce que Marius Pégomas aura à découvrir pour sortir M. Toc du pétrin.


    Pierre YRONDY est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne, né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines publications, mais peu importe. Ce que l'on sait avec certitude, c'est que Pierre YRONDY est l'auteur de deux séries en fascicules : « Les aventures de Thérèse Arnaud, Espionne française » et « Marius Pégomas, Détective marseillais ».

  • Pépita la Rouge est de retour à Paris !
    Marc JORDAN en est convaincu, son fidèle lieutenant, Fil-en-Quatre, est persuadé de l'avoir vue monter dans une voiture rouge.
    Rouge ! La couleur de l'automobile qui a violemment percuté la sienne quelques minutes auparavant et dont le chauffeur s'est enfui sans demander son reste.
    Ainsi, l'ennemie jurée du grand détective a une nouvelle fois attenté à sa vie.
    Et quand Pépita est là, le comte Cazalès n'est jamais très loin !
    Marc JORDAN va enfin avoir l'occasion d'arrêter les deux plus terribles criminels qu'il ait eu à affronter...





  • L'INTROUVABLE ASSASSIN





    « Comment Toto Fouinard avec une poire d'angoisse fait chanter l'oiseau qu'il a mis en cage. »




    À la suite de son succès dans l'enquête « L'ÉTRANGLÉE DE LA PORTE SAINT-MARTIN », Toto Fouinard est convié, par le commissaire Charlet, à se rendre avec lui sur les lieux d'un crime. M. Templier, receveur de rentes, a été égorgé et, vu le nombre de personnes qu'il a arnaquées, les candidats au poste d'assassin ne manquent pas. Quand Charlet arrête coup sur coup deux innocents, Toto Fouinard décide de mettre son grain de sel et de faire en sorte que justice soit faite.






    Jules LERMINA

    (1839 - 1915) est un romancier français principalement connu pour les suites qu'il a données à de grandes oeuvres de la littérature (« Les mystères de Paris », « Le comte de Monte-Cristo », ...) et de nombreux autres ouvrages, mais il est aussi l'auteur de petits romans destinés à être diffusés en supplément de journaux de l'époque. C'est le cas des aventures de Toto Fouinard, ce jeune détective drôle, fougueux et attachant, qui oeuvrera sur 12 enquêtes savoureuses.

  • À Rocheplate, Garnoulin est mort ! En rentrant du dîner posthume organisé en l'honneur de son défunt ami, Bastidon a la désagréable surprise, sur le chemin menant chez lui, de découvrir une chaussure... avec un pied à l'intérieur. Sans nul doute, la chaussure et le pied appartiennent à Garnoulin.
    Après les premiers émois passés, les autorités font ouvrir le cercueil du mort. Horreur ! Le corps trouvé n'est pas celui de Garnoulin, mais d'un jeune homme inconnu poignardé en plein coeur.
    Le commissaire ROSIC, chargé de l'enquête, va être confronté à l'une des plus étranges affaires de sa légendaire carrière.

  • Un étrange crime a eu lieu à l'Hôtel Bergère.
    Un soir, un représentant de commerce loue une chambre, reçoit pendant une heure une jeune femme aux yeux vairons et, le lendemain, un homme y est retrouvé pendu.
    Problème, le mort n'est pas le négociant !
    L'inspecteur François Pessart, chargé de l'enquête, va tenter de débrouiller ce macabre tour de passe-passe...

  • Casimir Prudent est tranquillement à la maison lorsque quelqu'un frappe à sa porte. Il ouvre. Un Chinois s'écroule dans ses bras tandis qu'un homme, plus loin, saute dans une auto en lui disant qu'il va chercher un docteur.
    Après quelques minutes, une jeune femme essoufflée et apeurée débarque chez Casimir Prudent en lui expliquant qu'elle est poursuivie par un individu d'origine asiatique...

  • Au petit village de La Glanerie, c'est la stupéfaction !
    Monsieur de Saint-Armengol a vendu sa maison à trois frères célibataires endurcis, d'étranges forains aux handicaps distinctifs. L'aîné est borgne, le cadet boiteux et le benjamin benêt et bossu.
    Quelques jours plus tard, le fermier Casterman est assassiné en pleine nuit. Son magot a disparu. Le trio patibulaire est rapidement suspecté, d'autant que leur chien a été entendu dans la demeure du mort et que les frangins se volatilisent mystérieusement un à un.
    Heureusement, le détective Francis BAYARD est appelé pour résoudre cette mystérieuse énigme...

  • Le détective Francis BAYARD, accompagné du commissaire Aris Serrure, assistent à la représentation d'une pièce de théâtre.
    Point d'esprit de loisir dans cette démarche, uniquement celle de pincer l'assassin d'un effroyable crime.
    Dans ce but, ils se rendent, à la fin du spectacle, dans la loge du comédien vers qui pointent les soupçons de Francis BAYARD pour l'arrêter.
    Mais un coup de feu retentit, il en est fini de l'artiste !
    Dans une valise, Francis BAYARD découvre un manuscrit, des aveux sous forme de roman policier, qui va éclairer l'enquête d'un jour nouveau...

  • Le marquis de Ravinet est découvert égorgé, au matin, par un domestique, dans le vestibule de son hôtel.
    Les policiers chargés de l'enquête peinent à trouver des pistes.
    Le mobile du meurtre ne semble pas être le vol, rien n'a été dérobé à la victime alors que celui-ci avait une grosse somme sur lui.
    Décidé à voir son père vengé, le fils du marquis fait appel au grand détective Marc JORDAN afin d'identifier l'assassin.
    Très vite, Marc JORDAN va réaliser que les de Ravinet, sous des dehors austères, ont une vie bien dissolue...

  • Marcel Savignon, journaliste sportif, rentre chez lui, à pied, une nuit, en revenant de voir un match de tennis.
    Soudain, il entend des appels à l'aide et, n'écoutant que son courage, se précipite dans la direction d'où viennent les cris...
    Il sera retrouvé aux abords du Bois de Boulogne par des gendarmes, au petit matin, chloroformé au fond d'une automobile à l'intérieur couvert de sang.
    C'est l'inspecteur François PESSART qui sera chargé de résoudre le meurtre du propriétaire de la voiture dont le corps est introuvable et de comprendre le rôle du reporter dans cette histoire...

empty