QUAE

  • En partant d'une démarche de sciences participatives, cet ouvrage présente une méthodologie ludique et accessible à tous pour découvrir les invertébrés rampants à la surface du sol.

  • Les abeilles prennent des décisions collectivement et démocratiquement. Chaque année, elles se trouvent devant une question de vie ou de mort, celle du choix et du déplacement vers une nouvelle demeure. Thomas D. Seeley nous révèle les capacités incroyables de ces insectes à prendre des décisions consensuelles et efficaces.
    Au début de l'été, lors de l'envol de la vieille reine (accompagnée des deux tiers de sa ruche trop peuplée), une équipe d'éclaireuses part à la recherche d'un nouveau nid. Elles exécutent des danses pour décrire les nouveaux sites potentiels et engagent un inlassable débat avec l'ensemble des abeilles de la ruche pour arriver, enfin, à un consensus sur le nid choisi. Dès lors que l'adhésion est totale, l'envol est immédiat. L'essaim est piloté jusqu'à la nouvelle demeure et s'y installe sans la moindre hésitation à la suite de sa reine.
    L'auteur nous raconte cette histoire fabuleuse, dont il a étudié tous les aspects avec la passion d'un amoureux des abeilles et l'ingéniosité d'un chercheur hors pair. Il met à nu les mécanismes décisionnels dont les éléments clés sont : l'absence d'un leader, un comité d'experts, le partage des informations, le débat contradictoire, le consensus. Nous voyons là une forme de démocratie participative à l'oeuvre et son bénéfice au niveau de la réussite de l'espèce.
    En quittant les aspects strictement comportementaux de l'essaimage, il nous emmène dans les coulisses neuronales de la prise de décision dans des populations animales contrastées. Il révèle des similarités de fonctionnement entre deux entités cognitives bien différentes (mais d'un même poids) : un cerveau de primate et une colonie d'abeilles. Au niveau unitaire, l'opinion (dansée) d'une seule abeille serait l'équivalent de l'excitation d'un seul neurone chez le primate.
    Thomas D. Seeley trace avec humour et poésie son excursion au coeur d'un essaim d'abeilles, ce « superorganisme » qui donne une leçon de sagesse collective par sa façon de prendre la meilleure décision pour le groupe et sa survie.

  • Le peuple microbien

    Laurent Palka

    • Quae
    • 22 Octobre 2020

    Ce livre nous embarque pour un voyage naturaliste sur la piste des micro-organismes (virus, bactéries, microalgues, nématodes, protistes...) dans leurs environnements aussi divers que le corps humain, la ville, les animaux et les plantes, l'océan et les sols, mais aussi dans les milieux extrêmes. Une trentaine de fiches dressent le portrait de spécimens caractéristiques.

  • Gouverner les coopératives agricoles : stratégies et outils Nouv.

    Cet ouvrage étudie les pratiques de gouvernance et les dilemmes stratégiques des coopératives agricoles face à la crise économique, sociale et environnementale de l'agriculture. Afin d'éclairer des pistes de réflexion et des solutions d'avenir pour les filières agricoles et agroalimentaires, il fournit des outils, notamment une grille d'analyse applicable en France comme à l'étranger, dans des petites ou des grandes coopératives, diversifiées ou non.


  • Un ouvrage pédagogique et très illustré sur l'histoire des plantes cultivées, de leur apparition sur Terre jusqu'aux OGM dernières générations. Accessible à tous, il guide le lecteur à travers un voyage qui retrace

    l'histoire au long cours des plantes et de l'homme, faite d'avancées décisives et de défis à relever sans cesse. Il contribue à une meilleure connaissance du monde végétal, préalable indispensable pour adapter l'agriculture de demain aux contraintes climatiques et répondre aux enjeux de la sécurité alimentaire mondiale.




  • Grâce à la science, l'homme découvre aujourd'hui les extraordinaires performances du monde vivant. S'inspirer de la nature pour inventer, tel est le propos de ce beau livre qui présente 30 exemples étonnants de biomimétisme.


  • Le nouveau système d'alimentation INRA pour les ruminants permet une quantification plus précise des apports nutritionnels, des besoins des animaux, et de leurs réponses multiples à l'alimentation. Cet ouvrage présente l'ensemble du système d'alimentation pour les productions de lait et de viande, petits et grands ruminants, y compris les spécificités des zones tropicales et méditerranéennes. Il décrit les concepts biologiques, les modèles associés, et leur utilisation pratique pour rationner les animaux en fonction d'objectifs, et évaluer les rations. Il comporte les tables des valeurs des aliments et leur prévision.

  • Cet ouvrage théorique et pratique replace la question de l'aquaponie dans le contexte de la nécessaire diversité des agricultures de demain. Il apporte les connaissances indispensables aux utilisateurs de ce système innovant de production maraîchère et piscicole.


  • Qu'y a-t-il de commun entre les plages de Bretagne, la lagune de Venise, et le littoral chinois de Qingdao ? Tous les trois ont fait la « une » des journaux en raison d'impressionnantes « marées vertes », causées par l'accumulation estivale de macroalgues du genre Ulva. Ces marées vertes sont la forme la plus visible d'un enrichissement excessif des eaux marines. Cela ne doit pas faire oublier la forme planctonique, bien plus étendue vers le large, qu'on appelle « eaux colorées ». Ces phénomènes peuvent s'avérer dangereux tant pour la faune marine, que pour le promeneur du littoral ou le consommateur de coquillages. Alors quelle est la cause de ce soudain dérèglement ? Peut-on y remédier ?



    Depuis quand y a-t-il des marées vertes ? Est-ce un phénomène permanent ou saisonnier ? Que fait-on pour mettre fin à une marée verte déjà formée ? Quels sont les impacts sur l'écosystème marin ? Quelles sont les nuisances pour la société humaine ? Peut-on tirer de l'énergie des algues vertes ? Quelle est l'attitude du monde agricole ? Que fait l'Administration pour diminuer la nuisance ? Eaux « rouges » contre marées « vertes » : quels sont les risques sanitaires causés par ces divers phénomènes ?






    Autant de questions auxquelles ce petit livre répond sans complaisance ni catastrophisme, au plus près de la connaissance scientifique actuelle, loin des polémiques qui masquent trop souvent la réalité ! Il intéressera les personnes soucieuses de la qualité de leur environnement côtier.

  • Les mycorhizes sont formées par des champignons microscopiques qui font merveille en horticulture en travaillant en symbiose avec les racines des plantes. L'intérêt scientifique et pratique de ces symbioses pour l'ensemble des végétaux a été clairement démontré, en horticulture, en agriculture, en foresterie, et en environnement. Cette nouvelle édition vise à la fois à faire comprendre la biologie des mycorhizes et comment en tirer profit dans de très nombreux aspects de la culture des plantes et de leur protection, tout en assurant le maintien des équilibres naturels.

  • Comprendre comment fonctionne l'immunité des plantes et déchiffrer leur arsenal de défense face aux agressions parasitaires est essentiel pour produire des variétés résistantes et réduire la dépendance de l'agriculture à la protection chimique. Cet ouvrage explicite les concepts fondamentaux et s'appuie sur des études de cas pour réaliser une synthèse très complète des travaux en biologie, en modélisation et en sciences sociales sur l'immunité végétale.

  • Cet ouvrage présente une synthèse unique sur le blé dur, rédigée par de nombreux chercheurs, ingénieurs, universitaires et professionnels de la filière. Des pistes d'évolution sont évoquées pour asseoir la durabilité de la filière, tant du point de vue des innovations technologiques que des perspectives économiques et sociétales.

  • Des insectes en ville

    Vincent Albouy

    • Quae
    • 25 Mai 2017

    Pour vous et moi, la nature en ville se résume à des arbres, des herbes folles, quelques oiseaux... et les naturalistes d'ajouter... et à beaucoup d'insectes ! Petits, discrets, cachés, leurs moeurs et facultés d'adaptation à la vie citadine sont pourtant fascinantes...
    Cet ouvrage, qui allie science et anecdotes naturalistes ou historiques - comme le siège de Paris par le charançon prussien ! - nous fait pénétrer ce petit monde, des jardins et terrains vagues jusqu'à nos appartements. De manière très vivante, il nous permet de découvrir la grande variété d'insectes, et autres petites bêtes comme les araignées et mille-pattes, qui vivent à nos côtés dans les villes. Leurs modes de vie très particuliers leur ont permis de s'établir dans des milieux très artificialisés. De nouvelles espèces, comme la coccinelle asiatique, peuvent également s'y installer, alors que d'autres, telles la belle-dame, n'y font que de brefs passages lors de leur migration. Et n'oublions pas l'actualité : la nouvelle gestion des espaces verts prend maintenant en compte la biodiversité urbaine, des réserves naturelles citadines sont créées dans le cadre du concept de ville durable et les ruches en ville sont à la mode... À la fois patrimoine naturel commun à sauvegarder et nuisance parfois difficile à supporter, les insectes urbains ne vous laisseront, dans tout les cas, plus indifférents !

  • Deux ans après la parution de L'homme peut-il s'adapter à lui-même ?, ses auteurs et d'autres scientifiques, tous connus dans leur domaine, se réunissent à nouveau. Un grand nombre d'entre eux acceptent de participer à ce nouvel ouvrage. Malgré les alertes et quelques améliorations, ils savent que le constat reste alarmant. Le vivant lui-même nous l'indique.
    Partout, les dates de récolte avancent ; partout, les aires de répartition d'espèces marines et continentales sont spectaculairement modifiées. Les effets du changement climatique se superposent aux dégradations directes de l'environnement, et ceci pour toutes les espèces vivantes, y compris l'espèce humaine.
    Allons-nous être capables de réagir à temps ? Qu'attendons-nous ? Que nous faut-il pour enfin accepter de changer ? Car pour s'adapter, ne faut-il pas, d'abord, accepter de changer ? Ces questions sont désormais centrales dans l'évolution géopolitique des sociétés humaines car déjà, du changement climatique se déclinent de nombreux conflits et souffrances, car il n'y aura pas d'agriculture durable sans respect des données écologiques et pas de santé durable autrement basée que sur l'écologie. Il nous faut trouver, de toute urgence, un nouveau système économique, beaucoup plus soutenable, ne consistant pas à gagner de l'argent en détruisant la nature ou en la surexploitant. Il nous faut aussi trouver un nouveau système social, beaucoup plus partageur, non centré sur une mince couche de la population !
    « Il y a toujours eu de l'improbable dans l'histoire humaine, le futur n'est jamais joué... ». Edgard Morin, cité dès l'introduction de cet ouvrage, donne le ton. Chacun dans leur domaine, les scientifiques nous livrent ce que pourraient être les conditions d'une réelle métamorphose : celle qui nous permettrait d'accepter nos limites dans la diversité d'une planète dont nous ne sommes qu'un des éléments et d'acquérir une véritable conscience humanitaire planétaire !
    L'ouvrage s'adresse à un large public, familier des sciences ou intéressé. Les enjeux qu'il aborde concernent également les décideurs et au-delà, tout citoyen conscient des priorités à venir.

  • Inodores, incolores, invisibles et passe-partout grâce à leur très petite taille, les nanomatériaux ont envahi depuis
    quelques décennies les objets du quotidien : bonbons et chocolats, peinture et colle, vêtements et médicaments, yaourts et plats cuisinés, crème de beauté et dentifrice... Même les emballages en regorgent !
    Désormais il faut donc compter avec eux. Nous les inhalons et les ingurgitons sans même nous en apercevoir tant leur cheminement à travers l'organisme est sinueux et énigmatique. Car avant même d'évaluer leurs capacités à traverser ou non des barrières biologiques, avant même de juger de leur utilité,
    les voilà sur place et en masse.
    Où réside le génie de ces lilliputiens ultra-réactifs ? Ils augmentent les rendements des panneaux solaires, rendent les capteurs hypersensibles, démultiplient la puissance de calcul des ordinateurs, réinventent l'électronique, élaborent des médicaments sans effets secondaires...
    Faut-il en avoir peur ? Les encenser ou les boycotter ? Arrêter d'en produire ou, au contraire, foncer dans cette course mondiale
    qui a débuté il y a à peine deux décennies ?
    À travers une série de rencontres avec des spécialistes, l'auteure souligne la complexité du problème dès lors que l'on y porte un regard global, alerte contre les solutions simplistes et plaide pour que le consommateur soit pleinement informé.
    Car dans ce nanomonde qui s'ouvre, c'est notre vigilance et notre sens civique qui feront toute la différence.

  • Conçu comme un guide pratique, cet ouvrage traite des analyses réalisées sur les différents horizons de sols observables en Europe. Il a pour ambition de vous aider à bien choisir vos analyses, à maîtriser les modes d'expression des résultats, à les interpréter finement et à les présenter correctement.
    Grâce à la prise en compte de nombreuses recherches publiées depuis 2000, cette 3e édition est très largement complétée en ce qui concerne le carbone et les matières organiques, les éléments en traces et les indicateurs de qualité biologique.
    Complément naturel du Guide pour la description des sols (Baize et Jabiol, 2011, éd. Quæ), cet ouvrage s'adresse à tous ceux, pédologues, forestiers, agronomes, techniciens agricoles, ingénieurs en environnement, spécialistes des disciplines voisines, étudiants, enseignants... qui ont à caractériser ou à étudier ce que l'on appelle couramment « les sols ».

  • Sécurité alimentaire, emplois, transition écologique des modes de production et de consommation... Inscrite dans les 17 Objectifs du développement durable, l'agro-écologie pourrait être l'une des solutions pour répondre aux défis à venir de l'humanité. Le Cirad et l'AFD livrent leurs réflexions sur l'agro-écologie comme moyen pour les agricultures du Sud de s'adapter aux changements globaux et sur les conditions de réussite de la transition agro-écologique.




  • Le monde moderne dans lequel nous vivons renvoie une image peu nuancée des bactéries. Elles sont l'ennemie à éradiquer à grand renfort de désinfectants ménagers. Cependant, ces serial-killers ne sont pas représentatifs de l'ensemble du monde bactérien. Sans elles, pas de grands crus, ni de saucisson, de choucroute, de chocolat ou de café. Elles produisent nos médicaments, dépolluent nos eaux usées, génèrent la neige et la pluie, peuplent notre épiderme et nos intestins, stimulent nos défenses immunitaires... et dialoguent même avec notre cerveau.




    Apparues sur Terre des milliards d'années avant nous, elles seront sans doute les derniers organismes vivants à peupler notre planète. Une promenade buissonnière dans le monde des bactéries.

  • «Un robot dans chaque foyer ». Voilà ce que prédit Bill Gates pour les années à venir. Pour le célèbre cofondateur de Microsoft, le bouillonnement actuel dans le domaine de la robotique rappelle étrangement celui qui régnait dans l'informatique, du temps où il rêvait d'un ordinateur pour chaque maison. Un rêve que la réalité a aujourd'hui largement dépassé !
    Mais au fait, d'où viennent ces robots qui s'invitent chaque jour un peu plus dans notre quotidien ? Tâches domestiques, transports, loisirs, soins... : lesquels font déjà partie intégrante de notre vie ? Sont-ils réellement plus performants que les humains ? Emploi, sécurité, relations humaines... : peuvent-ils s'avérer dangereux ? Et à l'avenir, jusqu'où iront-ils ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage apporte des réponses claires, basées sur des entretiens avec des roboticiens et informaticiens reconnus.
    De quoi mieux comprendre les réalités concrètes que recouvre ce terme de « robot » devenu un peu fourre-tout. De quoi aussi prendre un peu de hauteur sur ce sujet qui n'a pas fini de faire la une des journaux... ni d'inspirer les scénaristes de films de science-fiction.
    Alors, prêts à plonger au coeur de la révolution robotique ?



  • L'ouvrage retrace l'histoire du mouvement de la permaculture, ainsi que les principales influences intellectuelles ayant contribué à l'élaboration de sa proposition culturelle et politique. A partir d'une enquête, l'auteur discute également des apports de la permaculture à l'effort collectif pour imaginer les relations entre l'écologie et le social, dans le contexte actuel.

  • Au cours de l'évolution des organismes vivants, la photosynthèse a été le processus principal de l'élaboration de la matière organique sur notre planète. Phénomène complexe, la photosynthèse implique des mécanismes à la fois physiques et biochimiques par lesquels les plantes et certaines bactéries utilisent l'énergie solaire pour assimiler le carbone du gaz carbonique de l'atmosphère (phase lumineuse), l'incorporer et synthétiser ensuite les molécules organiques du monde vivant (phase métabolique).
    Dans cette approche résolument originale, le déroulement de la phase lumineuse est d'abord exposé à partir d'un modèle simple, Chlorobium, une bactérie verte vivant en anaérobiose, manifestant une photosynthèse dans émission d'oxygène (photosynthèse anoxygénique). Il est ensuite détaillé pour les organismes émetteurs d'oxygène à la lumière (photosynthèse oxygénique), principalement les plantes supérieures, mais aussi les algues et les cyanobactéries.
    Sur la phase métabolique, l'ouvrage offre un point complet des connaissances biochimiques, moléculaires et génétiques en matière d'équipements enzymatiques et de régulation in situ de leurs activités. Les auteurs étudient également le rôle des facteurs de l'environnement sur l'activité photosynthétique à travers les échanges entre plantes et atmosphère.
    Cette nouvelle édition fait état des avancées scientifiques les plus remarquables sur les nanostructures de la machinerie photosynthétique, sans oublier les nouvelles applications qui découlent de ces progrès ni les effets sur le climat dans le contexte du réchauffement planétaire.
    Pédagogique et largement illustré, muni d'un index indispensable, ce livre s'adresse à un lectorat scientifique très large : étudiants des universités, candidats aux concours du Capes et de l'agrégation, enseignants en agronomie, pharmacie et biologie.

  • Les océans, qui n'occupent pas moins de 70 % de la surface du globe, recèlent, comme toutes les îles mystérieuses, des trésors incommensurables. Une rumeur court selon laquelle le fond des océans serait moins bien connu que la surface de la Lune. Pourtant, les scientifiques s'y intéressent depuis toujours mais, jusqu'à récemment, leurs technologies ne permettaient pas d'en percer les secrets. Désormais, ces ressources font l'objet de nombreuses études qui, toutes, tendent à montrer leur potentiel extraordinaire.
    Ces promesses surviennent alors que le monde est confronté à des crises environnementales, énergétiques et alimentaires. Dès lors, pourquoi laisser plus longtemps ces vastes étendues inexploitées ? Certains gouvernements et industriels parient sur l'avènement d'une ère vouée aux technologies marines. Déjà, d'imposantes machines sont installées au large pour capturer l'énergie de la mer, des robots commencent à explorer les fonds sous-marins en quête de minéraux, des groupes pharmaceutiques fabriquent des cosmétiques à base d'extraits marins, des îles artificielles flottent à proximité des zones les plus arides. La mer, ce géant intrépide qui faisait trembler les marins et rêver les poètes, fait maintenant courir ses prétendants, les industriels en mal d'une ressource... gigantesque.
    Alors prêts à plonger dans cette source de vie pour en découvrir les enjeux ?


  • Trop longtemps dépendante des seuls herbicides, l'agriculture doit évoluer vers une gestion des plantes adventices qui s'appuie sur un ensemble de pratiques culturales et de régulations écologiques intégrant tous les enjeux environnementaux. Cet ouvrage explore les stratégies de gestion durable des plantes sauvages des champs faisant appel aux principes de protection intégrée et à une démarche « agroécologique ».


  • Progressivement, nous prenons conscience de la vulnérabilité des sols et des enjeux majeurs qu'ils représentent. Pour nourrir la planète, il faut maintenir leur fertilité, sans les épuiser. Et pour qu'ils jouent pleinement leur rôle de régulateur du climat, il faut en contrôler les changements d'usage, inventer de nouveaux modes de mise en valeur.
    Sols des montagnes, des plaines alluviales, des déserts... Très différents, ils portent nos champs, nos forêts, nos villes, et conservent les vestiges de nos civilisations. Aujourd'hui, le séquençage de l'ADN des sols permet de remonter dans le passé de notre environnement. Soumis à une érosion accrue, aux transferts de fertilité, aux pollutions et à bien d'autres risques, les sols gardent la mémoire des plantes qui y ont poussé, des interactions de la faune et des microorganismes, des travaux et des agressions de l'homme.
    Sous forme de 80 questions, au fil de schémas efficaces et d'exemples variés, ce livre relève le défi d'expliquer simplement comment fonctionne un sol, ce qui le caractérise, et raconte la vie de ses habitants, d'une richesse insoupçonnée. Des éléments de base pour suivre les débats actuels, et aussi pour découvrir cette face cachée de notre monde qu'est le sol.

empty