Dunod

  • Les surdoués n'ont jamais été « diagnostiqués » aussi nombreux. Les enseignants n'ont jamais eu autant de jeunes génies dans leurs classes. Toute une littérature psychologique « spéciale zèbres » explique à ces humains, si différents des autres depuis leur naissance, de quelle manière ils fonctionnent, pourquoi ils sont incompris et malheureux, et comment ils peuvent enfin conquérir le bonheur. Cet univers du QI, ce monde et cette mode des surdoués, pourraient faire simplement sourire, s'ils ne possédaient des travers et conséquences dangereuses.
    Derrière l'imposture de la psychométrie et de sa prétention à quantifier scientifiquement l'intelligence, derrière la psychologie spéciale surdoués, apparaît un autre paysage, où domine la souffrance de très nombreux enfants ainsi affublés d'un diagnostic-étiquette qui provoque surtout, entre eux et les autres (y compris dans leur famille), entre leurs parents et les enseignants, malentendus, exigences démesurées et exclusions.
    Ce livre nécessaire nous ouvre les yeux sur ce phénomène de société, et propose des ouvertures pour accueillir et prendre soin de toutes les intelligences.

  • Charles Darwin avait révolutionné l'idée que nous nous faisions de notre place dans la nature. Aujourd'hui, la science découvre peu à peu que les animaux pensent, apprennent, transmettent et qu'ils sont des êtres sensibles, déclenchant une véritable révolution philosophique et éthique. C'est ainsi que depuis 2015, ils ne sont plus considérés comme des "bien meubles", mais comme des "êtres vivants doués de sensibilité". La nouvelle loi sur le bien-être animal à peine votée, peut-on aller plus loin ?
    Entre passion et réalisme, Louis Schweitzer, ancien présdient de Renault, président de la fondation "Droit animal, éthique et science", et Aurélien Barrau, philosophe et astrophysicien, militant pour le respect des animaux, tentent de répondre à cette question qui remet profondément en cause nos choix de société. Cette édition actualisée discute des excès de l'élevage industriel, du transport d'animaux vivants,  du sort des animaux des zoos et des cirques, ainsi que des pratiques traditionnelles controversées comme la chasse à la glue, déclarée illégale par la cour de justice de l'union européenne. Et toujours, de manière simple et accessible, de la manière de penser le lien entre les humains et les animaux.
     

  • RAMSES, l'ouvrage prospectif de référence, propose chaque année à un large public (étudiant, enseignant, manager, journaliste, diplomate...) les clés et repères indispensables pour décrypter les évolutions du monde, selon un credo simple : "Éclairer, ne rien imposer".
    RAMSES 2022  interroge le monde "d'après" autour de trois thématiques fortes :
    SORTIR DU COVID : La pandémie du Covid-19 a plaqué sur la scène mondiale un éclairage brutal qui l'a contrainte à considérer différemment priorités internes et rapports de forces. Quelles leçons géopolitiques et géo-économiques peut-on tirer de la crise ? Vers quelles sorties de crise de long terme nous orientent-elles ? En bref comment le monde sortira-t-il du Covid ?
    PANDEMIE ET REDISTRIBUTION DE LA PUISSANCE : La puissance se redistribue, et la course se déploie sur plusieurs lignes : 2020 et 2021 ont positionné les compétiteurs de manière nouvelle autour d'enjeux qui apparaissent plus clairement - technologiques, informationnels, économiques... Comment se profile la hiérarchie future des puissances ? Comment se réorganisent les grands espaces stratégiques ?
    30 ANS APRES LA CHUTE : L'ESPACE SOVIETIQUE : Moscou, que l'Occident a longtemps cru sortie du jeu de la puissance, pèse à nouveau : au Moyen-Orient, en Europe, et jusque dans la course aux vaccins. La stabilité de sa gouvernance autoritaire est-elle un avantage ou un danger ? Hors Russie, les crises de l'Europe post-soviétique annoncent-elles une plus grande anarchie ou une nouvelle architecture politico-diplomatique ?
    Assorti d'un riche appareil documentaire (annexes statistiques, chronologie, cartographie originale) et de vidéos des auteurs venant compléter et approfondir  les analyses de l'ouvrage.

  • Freud est l'incarnation même d'une révolution. Avec l'avènement de la psychanalyse, c'est toute une vision du sujet humain qui est remise en question. Même si on parle aujourd'hui du déclin de la psychanalyse, la figure de Freud suscite les débats les plus passionnés, même aujourd'hui.
    Le but de cet ouvrage est de vulgariser la pensée de Freud à travers les éléments biographiques qui ont jalonné son existence. Il permet au lecteur de (re)-découvrir ou comprendre Freud et la psychanalyse, et surtout pourquoi cette science ne peut être remplacée par les dérives neuroscientifiques (notamment la prescription  abusive médicamenteuse). 

  • Contrairement à une idée reçue, la Renaissance ne fut pas le seul moment humaniste de l'histoire occidentale mais seulement l'un de ses foyers majeurs parmi d'autres : les religions monothéistes, l'Antiquité grecque et romaine, et bien plus tard la modernité issue des Lumières... Où en sommes-nous aujourd'hui de cette longue quête de l'homme par l'homme, et de ce processus d'humanisation dont tout humanisme travaille à faire le sens de l'histoire ? L'Occident est-il toujours à la hauteur de ses grands humanismes, et demain quel humanisme sera partageable entre toutes les civilisations de la planète ?

  • Epicure (-342/341-270 av. J.C.) est un philosophe grec et l'épicurisme un art de vivre. Il faut distinguer l'Epicurisme issu de la doctrine d'Epicure et l'épicurisme: vivre voluptueusement selon son bon plaisir. Dans un monde chaotique, lors de la fin de l'hégémonie grecque, Epicure propose une conception scientifique du monde, conception atomiste suivant la pensée de Démocrite qui permet à l'homme de se débarrasser de tout obscurantisme. Délié de toute crainte et de toute croyance infondée, l'homme se recentre sur lui-même, mais pas au sens narcissique. Conscient d'être un condensé d'atomes perdu dans l'infini, d'être né par un hasard extraordinaire, conscient que la vie est quasi miraculeuse, l'Epicurien refuse l'hypothétique bonheur futur, évite l'ajournement de la joie, se réjouit de cette vie-là, de l'instant présent "ici et maintenant" et vit tel un dieu parmi les hommes.
    L'auteure nous propose dans son ouvrage de revisiter la vie et l'oeuvre d'Epicure en insistant sur l'importance de son oeuvre en son temps mais également dans la philosophie contemporain (il a notamment influencé K. Marx et plus près de nous M. Onfray).

  • Malgré une reconnaissance croissante, Jean Zay, le très jeune ministre de l'Éducation nationale et des beaux-arts de Léon Blum, reste un homme politique méconnu, une figure républicaine inconnue. 
    Pourtant, son oeuvre de réformateur est exceptionnelle (démocratisation scolaire, ENA, CNRS, festival de Cannes...), et fait de lui le Jules Ferry du Front populaire. Quant à son emprisonnement dès 1940 puis son assassinat par des miliciens en 1944, ils en font le Dreyfus de Vichy.  Ce livre s'attache à combler l'écart entre une vie remarquable et une mémoire partielle, afin de donner à lire et à comprendre un parcours de républicain emblématique par son action et par la haine qu'il suscita.  Aujourd'hui, alors que la référence aux « valeurs républicaines » est fréquente, mais ne dépasse souvent pas le stade de l'invocation, Jean Zay permet de répondre, historiquement, à la question dont dépend notre avenir : « Que signifie vivre en République ? Rien, sans engagement républicain. »
    Jean Zay est entré au Panthéon en 2015 en même temps que trois autres grands résistants
    "La figure et l'héritage de Jean Zay sont injustement méconnus. (...) Une très belle biographie, un homme à découvrir absolument." France Inter

  • Vous en avez assez de ne pas savoir dire non  à votre entourage? Votre pouvoir de séduction est celui d'un poisson globe  ? Vous voudriez être plus convaincant lorsque vous avez une idée à défendre  ? Vous ne savez pas comment demander (et obtenir) une augmentation  ?  Vous voudriez vous débarrasser plus facilement d'un voisin envahissant, mais sans vous le mettre à dos  ?
    Découvrez dans cet ouvrage comment la psychologie peut vous permettre d'influencer les autres au quotidien et de repérer ceux qui vous manipulent!

  • Napoléon est connu pour être un grand stratège militairement parlant. Cependant, il l'a également été dans d'autres domaines : en économie, en politique, en amour mais aussi pour sa mort et sa légende.
    Cet ouvrage nous fera comprendre à travers la personnalité de l'Empereur et sa stratégie, les enjeux de l'époque et de l'Empire.
    A travers ses erreurs et ses victoires, ses réformes et ses batailles sur tous les fronts, l'auteur, s'il explore un sujet maintes fois abordé, nous en apprend plus par le biais de cette collection et avance des thèses peu explorées: c'est selon lui l'économie qui perdit Napoléon et non le militaire

  • Pour ou contre ? mes réponses aux questions qui font débat en petite enfance Nouv.

    «  Pour ou contre s'attacher aux enfants  ?  »  ; «  Pour ou contre les laisser commencer leur repas par le dessert  ?  », «  Pour ou contre leur parler de vos propres émotions  ?  », etc. L'objectif  ? Quitter les batailles idéologiques qui figent nos pensées depuis de trop nombreuses années pour se recentrer sur le sens de nos pratiques quotidiennes. Mettre de côté ces codes culturels qui nous collent à la peau pour nous recentrer sur les besoins de l'enfant lui-même. La science a l'avantage de nous fournir des informations solides, fiables, objectives et (presque) détachées de toute idéologie. Alors profitons-en  ! 

  • Malraux avait tort. Le XXIe siècle ne sera pas religieux avant tout : il sera sportif. Nous sommes entrés dans l'ère du sport mondialisé. Le sport est devenu le nouveau terrain d'affrontement - pacifique et régulé - des États. C'est la façon la plus visible de montrer le drapeau, d'être un point sur la carte du monde et d'exister aux yeux de tous.
    Lorsque la globalisation efface les identités nationales, le sport devient le moyen le plus efficace pour ressouder la nation, autour d'un projet commun et fédérateur. Dans ce « village global » qu'est devenue la planète, les champions sont les habitants les plus connus et les plus populaires. Tout le monde a entendu parler d'Usain Bolt ou de Cristiano Ronaldo. Qui connaît le nom du Premier ministre jamaïcain ou portugais ? Qui se souvient du nom du président du Brésil en 1970 ? Celui de Pelé est gravé à tout jamais dans les mémoires.
    Le sport aujourd'hui c'est donc plus que du sport. C'est de l'émotion, des sensations, des moments de désespoir, de joie, de fraternité, etc., mais aussi de la géopolitique, de la puissance en version «  soft  ». Bref, un élément essentiel de rayonnement pour un État.

  • Violences sexuelles : les 40 questions-réponses incontournables Nouv.

    Dénoncer les idées fausses, le déni et la loi du silence, demander que les droits des personnes victimes soient respectés, pour qu'elles soient protégées, reconnues et soignées, donner des outils pour mieux les comprendre et en être solidaires, c'est l'objectif de ce livre qui fournit des réponses claires :
    o aux questions que personne ne devrait plus se poser ;
    o mais aussi aux questions que tout le monde devrait se poser.
     

  • Quel est le point commun entre  Mulan, Louise Michel, Isabelle Eberhardt, George Sand, Rosa Bonheur ou encore Colette? Qu'elles soient  guerrières, savantes et intellectuelles, aventurières et voyageuses ou bien encore artistes et créatrices, elles se sont toutes prêtées à la mystification en volant une identité d'homme ou en se travestissant.
    Ces femmes ont osé braver l'interdit, elles sont toutes animées par cette soif de vivre à leur manière, envers et contre tout: l'indifférence de la société, le poids de la religion et, partout, la domination masculine.
    De Mulan, la jeune Chinoise tirée de l'oubli par les studios Disney à Colette, l'auteur nous entraîne dans l'histoire de ces femmes culottées qui ont fait le choix bien avant l'heure de vivre à égalité avec les hommes.

  • Au cours des 20 dernières années, les recherches cliniques et en neurosciences ont contribué à sensibiliser les professionnels quant à l'importance des 1000 premiers jours de vie sur le développement de l'être humain. Ainsi, ce Grand livre des 1000 premiers jours de vie leur propose  :
    - une première partie avec les clés de compréhension du développement du cerveau au cours des 1000 premiers jours de vie, crucial pour la santé de l'enfant et du futur adulte ;
    - une deuxième partie portant sur l'impact des traumas durant ces 1000 premiers jours de vie sur le développement ;
    - une troisième partie ouvrant des perspectives en termes de prises en charge du bébé à l'adulte : de celles qui peuvent être proposées entre une figure d'attachement et son bébé, à celles de l'enfant ou de l'adolescent, puis de l'adulte ayant des antécédents de carences, traumatismes ou négligences  très précoces.
    Sous la direction de Joanna Smith, cet ouvrage est rédigé par les experts sur le sujet. Premier du genre, il fournit les informations encore insuffisamment connues quant à l'impact crucial des 1000 premiers jours sur le développement de l'enfant, pour la santé globale de l'adulte qu'il deviendra, et propose également des perspectives thérapeutiques novatrices.

  • Ce recueil essentiel publié chez Armand Colin en 1952 propose trente-trois articles écrits entre 1906 et 1952 par le co-fondateur avec Marc Bloch des Annales. Lucien Febvre y développe sa vision d'ensemble du champ de l'Histoire et propose de précieux  conseils de méthode et y affirme sa dimension pluridisciplinaires  (géographie, sociologie, linguistique, philosophie...)  en proposant 11 portraits de grandes figures de ces différentes disciplines.  Le grand historien y définit  l'Histoire "comme un besoin de l'humanité, le besoin qu'éprouve chaque groupe humain, à chaque moment de son évolution, de chercher et de mettre en valeur dans le passé les faits, les événements, les tendances qui préparent le temps présent, qui permettent de le comprendre et qui aident à le vivre. [Il faut pour cela] recomposer la mentalité des hommes d'autrefois ; se mettre dans leur tête, dans leur peau, dans leur cervelle pour comprendre ce qu'ils furent, ce qu'ils voulurent, ce qu'ils accomplirent".

  • Agir ensemble pour l'enfance : les clés de la co-veillance Nouv.

    En ces temps de confinement et d'emprise du digital sur nos vies, Jean Epstein veut, avec ce livre, alerter les professionnels de l'enfance d'un double danger :1. l'isolement croissant des personnes - enfants, adolescents, parents et grands-parents - quand elles devraient normalement vivre ensemble ;2. le recours exclusif aux savoirs scientifiques de spécialistes des pathologies, quand il faudrait retrouver la capacité commune à les prévenir.Réapprendre à vivre ensemble pour prévenir les pathologies de l'isolement, tel est le but et le fruit de la co-veillance. Elle emprunte à la bienveillance le fait d'être un état d'esprit plus qu'un concept. Elle partage avec la co-éducation la capacité à donner aux pratiques un horizon partageable par tous  : parents, enfants et professionnels. Réapprendre à faire à plusieurs ce qu'on ne peut pas faire seul, transformer nos besoins en avantages sociaux : tels sont les principes de la co-veillance.L'ouvrage commence par donner à voir cette co-veillance à l'oeuvre dans des récits hauts en couleurs, pour la proposer ensuite comme cadre d'exercices de pratiques professionnelles déjà existantes.

  • Le besoin de jouer chez les tout-petits : 35 fiches conseils pour les pros de la petite enfance Nouv.

    Jouer est une activité essentielle pour le bébé et le jeune enfant. Les professionnels de la petite enfance doivent leur proposer des jeux variés pour qu'ils se développent harmonieusement, mais aussi les laisser jouer librement. Pour les moins de trois ans, place avant tout à la motricité, à l'imitation et aux premiers jeux coopératifs.
    Le jeu est cependant beaucoup plus riche et beaucoup plus compliqué à intégrer dans une démarche éducative qu'on ne l'imagine habituellement. Dans cet ouvrage l'auteur répond à toutes les questions que se posent les professionnels de l'accueil du petit enfant et offrent les outils dont ils ont besoin pour enrichir et diversifier leur approche du jeu.

  • « Bérézina ! » Ce mot aujourd'hui passé dans le langage courant illustre à lui seul combien l'expérience de la campagne de Russie est ancrée dans la mémoire nationale. Cette mémoire est, du reste, partagée par les Russes qui font de 1812 un élément fondateur de leur histoire. 
    L'affrontement des deux empires, alliés depuis 1807, qui se déroule dans la démesure avant de tourner au désastre, offre une dramaturgie qui se prête au récit : phase de préparation, début de la campagne jusqu'à son apothéose lors de l'entrée dans Moscou, bientôt en flammes, puis chute, avec cette lente retraite dramatique effectuée pour l'essentiel à pied, dans le froid glacial de l'hiver russe. 
    Au-delà de la narration des principaux épisodes de cette expédition, une réflexion s'impose sur le traumatisme qu'a représenté cette tragique campagne. À travers des sources nombreuses, une littérature riche, Jacques-Olivier Boudon s'attache à croiser les approches pour nous aider à comprendre le rôle majeur de cet épisode dans la construction des mémoires européennes. 
    Jacques-Olivier Boudon, grand spécialiste et auteur de nombreux ouvrages sur l'époque napoléonienne, professeur d'histoire contemporaine à l'université Paris IV-Sorbonne, est président de l'Institut Napoléon.
    "Un ouvrage documenté qui porte un nouveau regard sur la plus grande défaite française, et ce qu'il en reste."  HISTORIA

  • Napoléon et la dernière campagne constitue le troisième et dernier opus de Jacques-Olivier Boudon relatif à l'épopée napoléonienne sur le front après Napoléon et la campagne de Russie, 1812 et Napoléon et la campagne de France, 1814. L'annonce du débarquement de Napoléon à Golfe-Juan le 1er mars 1815 retentit comme un coup de tonnerre dans une Europe pétrifiée par l'audace de l'homme qui a dominé le monde pendant quinze ans. Acclamé à son retour, Napoléon retrouve en vingt jours ses habits d'empereur et s'engage dans une série de réformes libérales qui marqueront d'un sceau nouveau l'Empire des Cent-Jours. Mais il est très vite confronté à l'opposition irréductible des puissances européennes hostiles à ce retour. Dès lors la guerre est inévitable. Napoléon repart en campagne, mais il ne parvient pas à souder autour de sa personne une nation lasse de la guerre. Ce sera sa dernière campagne, une campagne courte ponctuée par la bataille de Waterloo, toujours controversée. À partir d'archives et de mémoires du temps, l'auteur met en scène cette dernière campagne de Napoléon, à la fois héroïque et tragique.

  • La vie et la personnalité de Démosthène (384-322 av. J.-C.) ont toujours fasciné les historiens. Défenseur intransigeant de la démocratie, patriote fervent face à Philippe de Macédoine, assimilé à une menace barbare, il aurait voué son oeuvre à servir ces causes et donné sa vie à la cité d'Athènes puisqu'il préféra se suicider plutôt que de tomber entre les mains ennemies après la défaite finale de sa patrie face aux Macédoniens.
    Cette vision, qui a longtemps prévalu, notamment dans l'historiographie française, s'effrite à présent. Des découvertes archéologiques montrent une Macédoine non point barbare mais authentiquement grecque ; de nouveaux textes épigraphiques et littéraires récemment publiés attestent un parti-pris de Démosthène souvent empreint de mauvaise foi.
    En d'autres termes, le moment est venu de faire le point sur notre connaissance de l'orateur et de l'homme politique, sans a priori, débarrassé de scories modernes qui ont voulu faire de lui le porte-drapeau flamboyant d'un nationalisme sourcilleux ou, à l'inverse, le politicien aveugle incapable de comprendre le sens de l'Histoire.

  • Profondément déçu par la vie, Baruch Spinoza cherche un bonheur qui ne soit pas "vain et futile", mais au contraire qui lui procurerait "une joie continuelle et suprême pour l'éternité". Un vaste programme qui va amener progressivement le jeune homme sur la voie de la philosophie.Cette démarche est le sujet du Traité de la réforme de l'entendement, oeuvre initiatique fondamentale pour aborder la pensée de Spinoza, ici vulgarisée avec talent et humour.

  • Les professionnels de la petite enfance (auxiliaires de puériculture, assistants maternels, EJE, etc.) exercent des métiers éprouvants. Aujourd'hui encore, ils peinent à être valorisés. Ils participent pourtant à la construction des tout-petits, dans cette période cruciale (avant 3 ans) où leur cerveau se développe et où les tempêtes émotionnelles sont le lot du quotidien.
    Ce guide, plébiscité depuis sa première édition en 2018, est devenu LE véritable manuel de survie pour tous les professionnels confrontés à des situations qui les dépassent parfois ou qui posent question. L'auteure s'appuie sur les neurosciences pour balayer de nombreuses idées reçues et livrer des outils précieux. Son approche empathique et bienveillante permettra au lecteur de mieux vivre cet accompagnement de tous les instants.

  • Grâce à une série étonnante de victoires (Champaubert, Montmirail, Montereau ou Craonne...), Napoléon a inscrit la campagne de France au coeur de son épopée. Même si elle s'achève par l'abdication de l'Empereur, elle est comparable aux actions d'éclat qu'il a pu conduire en Italie, en Autriche ou en Prusse. Napoléon, chef de guerre, n'a rien perdu de sa superbe. Il parvient toujours à galvaniser ses hommes et à donner l'impression à ses adversaires d'être à la tête d'une armée innombrable. Sans avoir été vaincu en une bataille décisive, l'Empereur doit cependant se résoudre à abdiquer, après la chute de Paris et la défection de ses proches. La campagne de France marque ainsi la fin de l'Empire.
    La France est lasse de dix ans de guerre et de quinze ans de pouvoir autoritaire. Le charisme de Napoléon ne suffit plus à entraîner les foules derrière lui. La population subit aussi pour la première fois les effets de la guerre, les violences qu'elle engendre, l'occupation du territoire, et aspire à la paix. Dernier épisode de l'affrontement qui a opposé les Européens à la France issue de la Révolution, la campagne de France scelle enfin le sort de l'Europe pour le siècle à venir.

  • Cofondateur, en 1929, de la revue Annales, le grand historien Marc Bloch fut une des victimes de Klaus Barbie. Fusillé le 16 juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans (Ain), près de Lyon, il laissait inachevé un ouvrage de méthodologie, Apologie pour l'histoire ou Métier d'historien - sous-titré dans son plan le plus ancien ou Comment et pourquoi travaille un historien -, qui fut publié en 1949 par Lucien Febvre.
    L'édition ici présentée de l'ouvrage posthume de Marc Bloch est celle que son fils aîné, Étienne Bloch, livrait il y a vingt-cinq ans : le texte y apparaît dans son intégralité et sans modification aucune. On découvre dans ces pages l'oeuvre dans sa forme intégrale et cette oeuvre prenant forme, le travail d'un homme la construisant et d'un historien affirmant l'intérêt de l'histoire, légitimant une science historique, définissant des pratiques, des objectifs, une éthique, son "métier".
    On y redécouvrira aussi la modernité de cette réflexion, du regard porté sur l'histoire, cette "science en marche", cette "science des hommes dans le temps", grâce auquel se fonde l'espoir que "les sociétés consentiront enfin à organiser rationnellement, avec leur mémoire, leur connaissance d'elles-mêmes".
    « Ce livre inachevé est un acte complet d'histoire ». Jacques Le Goff

empty