Jean-Luc PETIT Editions

  • Disponible en papier et numérique.
    Ces 8 kilomètres de la départementale 143 lotoise, j'en connais désormais chaque virage. La toute première fois, je souhaitais y observer les trois dolmens et les trois gariottes présentés dans un « Quercy Recherche » emprunté à la médiathèque de Montcuq. Les indications me permirent de photographier uniquement deux mégalithes (Pech Grillé et Peyre Gagès) et quelques gariottes supplémentaires. C'est en cherchant des informations sur ce dolmen du Bos Garnel (ou Bos d'Agarnel retrouvé sous le nom d'Agranel ou d'Agarnel dans la base des Monuments historiques) que je découvrais l'existence d'autres beaux spécimens : Mas del Dec et Pierre levée.
    Cinq dolmens, des gariottes (le terme cazelles est parfois préféré) et le village de Calvignac : quarante-et-une photos avec des indications précises. L'idéal serait d'effectuer cette découverte en marchant tranquillement...
    Dans le cadre du Projet http://www.france.wf versant http://www.lotois.fr
    Edito
    La route
    La première gariotte... est double...
    Le Dolmen d'Agranel
    Le dolmen de la Pierre-Levée
    Le dolmen du Mas-del-Duc
    Le dolmen de Pech Grillé ou le dolmen du Commun
    Le dolmen de Peyre Gagès
    Continuer jusqu'à Calvignac
    Le lavoir de Calvignac
    Stéphane Ternoise lotois depuis 1995

  • C'est à Rouillac, un hameau de Montcuq, où les fresques de l'église figurent aux Monuments Historique, que Jésus m'est apparu... comme un passionnant sujet d'étude... Cette photo est "logiquement" devenue la couverture de ce livre. J'avais eu la sensation d'atteindre "le vivant."
    Jésus sur une grande croix (le plus souvent en bois, parfois en fer ou même en béton) dans un endroit à forte exposition. Jésus sur la croix de procession conservée dans l'église... Jésus omniprésent dans ce Quercy... où je ne l'avais jamais vu ainsi avant de vraiment le scruter dans une optique de photographe.
    Quand en plus http://www.dieu.mobi proposa son aide, accorda presque sa bénédiction à ce projet... Il ne manquait plus qu'un message du pape François... qui a plus de chance d'arriver qu'un soutien du président François H. à l'ensemble de mon oeuvre...
    Publication du dimanche des Rameaux 2013 également grand jour du salon du livre des éditeurs traditionnels...
    38 photos d'art.
    Label http://www.quercy.pro

  • Un pays, la France, avec des villes reliées par des pistes cyclables.
    Pour, à la fin du jeu, endosser le maillot arc-en-ciel, vous devez devancer vos adversaires, obtenir un maximum de points, donc réaliser de nombreux parcours malgré pluie, canicule, et même des incidents nucléaires.
    Et quand passe le nuage radioactif, tout le monde perd ses cartes...
    2 à 6 joueurs. Un jeu passionnant dès 2 joueurs. Un jeu aux règles logiques qui s'assimilent donc très rapidement, dès 8 ans.
    Avant le plaisir de jouer, celui de la fabrication, sans grandes dépenses :
    - Une carte de France, soit au minimum quatre feuilles de format A4 (la classique 21 × 29,7 cm), qui pourront être imprimées avec les éléments fournis ou dessinées.
    - 175 cartes nécessitent 11 feuilles de papier dessin 24 x 32 cm de type canson, le 180 grammes au m2 minimum.
    Naturellement des feutres ou crayons de couleur, du scotch.
    A trouver (dans la chambre des enfants ?) ou réaliser (pour les plus minutieux) : 260 pions (6 couleurs nécessaires, les pièces aimantées des jeux de création de formes sont parfaites) qui caractérisent les vélos (les as de la création se lanceront dans la confection de rectangles superposables avec un vélo incrusté, de la taille des cases entre chaque ville), 6 clous (des pions d'une autre couleur ou forme), 6 jetons de 6 couleurs différentes, 6 pions pour caractériser l'incident nucléaire et 6 autres pour le couvrir quand il cesse.
    Quant au maillot arc-en-ciel : qui réalisera le plus beau, le plus original ?
    Stéphane Ternoise
    http://www.lejeudespistescyclables.com
    - Présentation
    - Principe
    - But du jeu
    - Contenu (de la boîte) à obtenir
    - Réalisation de la carte de France
    - Les villes
    - Réalisation des 175 cartes
    - Réalisation du maillot arc-en-ciel
    - Préparation du jeu
    - Tour de jeu
    - Présentation des cartes - vélo
    - Présentation des cartes événements
    - Précisions
    - Fin du jeu
    - photos du jeu
    - Notes sur ce jeu

  • Un document exceptionnel sur la ville de Cahors.
    131 photos de l'écrivain indépendant également photographe, devenu lotois en 1996.
    De l'emblématique Pont Valentré classé dès 1840 à la ridicule mise en scène des vestiges romains de l'amphithéâtre également retenue en décembre 2009, 42 inscriptions aux Monuments Historiques.
    Des édifices fréquemment photographiés (rarement sous leur meilleur angle !), d'autres introuvables, même sur internet. Avec les seules indications de la base Mérimée, il aurait été impossible à l'auteur de les retrouver tous.
    Certes, le pont Valentré, il y va les yeux fermés (ou presque) mais la "maison Verdier"...
    "J'aime cette ville, cette région mais je dois quitter ce pays où l'écrivain indépendant n'a pas sa place. Sans être certain de pouvoir revenir un jour."
    Un document http://www.cahors.pro

    Stéphane Ternoise
    Malgré tout propriétaire de http://www.lotois.fr
    Egalement disponible en livre imprimé (papier) http://www.livrepapier.com (9782365414029)

  • Dans le canton de Montcuq, une opinion prévaut : il n'existe pas de dolmens par ici, dans le Lot ils se situent vers Limogne et Gramat ; les mieux informés savent que Prayssac en possède de beaux spécimens.
    Pourtant, éloignés d'une dizaine de kilomètres (oui, Montcuq est vaste), ils existent. Ces deux dolmens témoignent d'un très ancien "saccage" mais surtout devraient questionner... avant qu'il ne soit trop tard !
    Cette présence devrait éveiller les curiosités mais elle ne semble pas intéresser les élus, qui peuvent certes compter sur la sonorité du nom et le Monopoly "collector" dédié à ce charmant point du Quercy pour drainer du tourisme, principalement estival.
    Pourtant, une politique volontariste de mise à jour des "autres dolmens" semble urgente, avant leur découverte "par hasard" par des propriétaires qui préféreraient les détruire par crainte d'une interdiction de construire pour cause de protection du patrimoine...
    Bien qu'aucun panneau ne les signale, leur visite ne nécessite que de posséder les bonnes indications...
    Stéphane Ternoise
    http://www.lotois.fr
    Document réalisé dans le cadre du projet lotois http://www.communes.info par Stéphane Ternoise, écrivain et photographe ayant choisi de vivre dans le Quercy en 1995.

  • Le 21 avril 2012, Villeneuve-sur-Lot a 748 ans...
    J'aime admirer le Lot (la rivière) du haut d'un pont de Villeneuve-sur-Lot.
    J'aime quelques vieilles maisons à pans de bois, parfois classées aux Monuments Historiques, les portes du 13e siècle...
    Mais depuis plus d'une décennie, je conteste l'organisation du salon du livre, dans l'indifférence des élus.
    En 2001, le passage de droite à gauche, la victoire aux municipales de Jérôme Cahuzac, du PS, sur Michel Gonelle, à la faveur d'une triangulaire, suscita un espoir. Ce n'était qu'une illusion. En 2012, la réponse officielle reste "notre Salon est géré par des libraires et les auteurs auto édité sont pris en charge par ceux-ci."
    Résumer auteur-éditeur professionnel par auteur auto-édité me convient... (créateur en l'an 2000 du portail http://www.auto-edition.com) sauf quand l'expression est utilisée de manière péjorative. Et qu'il convient pour obtenir un strapontin de se déplacer et travailler bénévolement pour des libraires.
    Les 25, 26 et 27 mai 2012 se déroulera la seizième édition du Salon du livre de Villeneuve-sur-Lot. En mon absence. Certains escomptent sûrement que leur maire, poids lourd de la campagne présidentielle de François Hollande, aura rejoint un ministère, volera la vedette aux bouquins. Je reste plus modeste en espérant simplement que cet ebook de belles photos et commentaires tantôt historiques tantôt iconoclastes, fera débat, par l'absence de son auteur, écrivain ayant choisi de vivre à quelques kilomètres de cette ville... La prise en charge proposée ne me convient pas !
    Villeneuve-sur-Lot, exemple d'une gestion socialiste de la culture, où les nécessaires bonnes affaires des libraires méritent d'occulter tout un pan de la littérature. La municipalité aurait pu saisir l'opportunité de mes frais de déplacements modestes pour organiser un vaste débat sur le livre numérique, la librairie, les subventions... mais sur ces sujets, la parole des éditeurs et libraires installés semble suffire !
    Villeneuve-sur-Lot, des photos d'un auteur éditeur romancier dramaturge parolier essayiste photographe (dont les Monuments historiques : les tours de Pujols et de Paris, le Vieux Pont, les maisons à pans de bois, le théâtre, l'hôpital, l'ancienne chapelle des Pénitents Blancs, l'église Saint-Etienne, la chapelle du bout du pont), des informations et des opinions.
    Un ebook non subventionné, vraiment indépendant, publié le jour des 748 ans de la ville...
    Stéphane Ternoise
    Plus lotois que villeneuvois
    http://www.lotois.fr
    Présentation
    La porte de Pujols
    La porte de Paris
    Le Vieux Pont
    Maison à pans de bois dite de l'ancienne Viguerie
    Maison à pans de bois du 12 rue Parmentier
    Le Théâtre municipal Georges Leygues
    Eglise Saint-Etienne
    Rue Albrespic...
    Chapelle de Notre-Dame de Grâce et de Toute-Joie
    Rue Notre-Dame
    Hôpital Saint-Cyr
    Ancienne chapelle des Pénitents Blancs
    748 ans d'Histoire
    La reine Margot ici aussi...
    Eau non potable
    Vues sur le Lot
    La rime avec historiques
    Auteur


  • 79 photos et une présentation. Saint-Cirq-Lapopie selon Stéphane Ternoise.


    Edition revue le 24 mai 2015. Avec ajout de cinq photos et des commentaires (partie revenir). Disponible en papier et numérique.
    Quand je suis arrivé dans le Lot, ce fut l'une des premières questions fréquentes "Etes-vous passé par Saint-Cirq-Lapopie ?"
    Voir Saint-Cirq-Lapopie... et y revenir dans une démarche professionnelle : sur les traces du peintre Henri Martin, pour observer l'emprise du temps sur les modèles de ses tableaux.
    Mais Saint-Cirq-Lapopie mérite bien un livre à lui tout seul.
    Saint-Cirq-Lapopie, le plus beau village de France ?
    Saint-Cirq-Lapopie, village médiéval surplombant le Lot, à 30 km à l'est de Cahors, au coeur du Parc naturel régional des Causses du Quercy.
    Une église fortifiée, des maisons aux toits pentus recouverts de tuiles brunes, à arcades, à pans de bois... J'ai marché, photographié...
    J'ai souhaité vous montrer ces quelques photos dans le cadre du projet http://www.france.wf versant département du Lot (http://www.lotois.fr)"
    Stéphane Ternoise
    - Le sentier de la Chapelle des Mariniers
    - Porte de Rocamadour ou porte de Pelissaria
    - Entrée rue de la Pelissaria
    - La place du Carol
    - Vue sur le Lot et la vallée de la place du Carol
    - Maison Rignault
    - Marcher sans carte...
    - Maison Daura
    - Le Rocher de la Popie
    - Le Pigeonnier de Bancourel
    - Saint Cirq Lapopie selon Henri Martin
    - Les toits (Saint Cirq Lapopie) par Henri Martin
    - Redescendre...
    - L'église...
    - L'écluse
    - Repartir...

  • Dans un vieux Dire Lot de novembre 2005, emprunté à la médiathèque de Montcuq, figure le chemin de la bastide de Beauregard, partant de la halle du village, passant par le château de Marsa, les gariottes, dolmens, gariottes sur dolmens. Faute de meilleures indications, je l'ai suivi. Car si Beauregard m'est familier, je n'avais jamais vu l'ensemble de ses merveilles.
    Cet itinéraire est issu du guide « promenades et randonnées sur le Parc naturel régional des Causses du Quercy » et je le déconseille vivement... Nettement plus facile (surtout en voiture) de s'épargner un long détour... que n'avait sûrement pas suivi le journaliste, se contentant d'agrémenter son article des photos de la halle, du château et son lavoir.
    Dans le cadre de la série « découvertes du Lot » de http://www.lotois.fr : Beauregard, à trente kilomètres au Sud-Est de Cahors. 46 magnifiques clichés (dont les gariottes sur dolmens) et des explications.
    Stéphane Ternoise, écrivain lotois.

  • Située sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, l'église romane de Rouillac est sûrement l'endroit le plus visité de Montcuq ( http://www.montcuq.org ), dans le sud du Lot.
    Classée aux Monuments Historiques depuis juillet 1980, ses fresques présentent un rare témoignage de peintures murales du 12e siècle.
    A vingt kilomètres de là, par nos routes goudronnées, quatorze environ en ligne droite, l'église Saint-Christophe de Touffailles, désormais en Tarn-et-Garonne, fut classée en juillet 1991.
    Architecture du 15e siècle et décors des 16e et 17e.
    Mais "l'inconnue", l'oubliée, l'église aux peintures murales à découvrir, car dissimulées sous un enduit, se situe à quatorze kilomètres (huit à vol d'oiseau) de Touffailles et douze (huit à vol d'oiseau) de Rouillac.
    Ce livre présente donc ce triangle isocèle avec au centre Saint-Félix, Saint-Félix-des-vaux avant la révolution.
    Enquête locale.
    Cinquante photos. Certaines en deux orientations pour permettre une bonne réception sur l'ensemble des appareils de lecture.
    Stéphane Ternoise
    http://www.lotois.fr

  • Une documentation du réel, dans la perspective analysée par Douglas Huebler en 1969 : « le monde est rempli d'objets, plus ou moins intéressants ; je n'ai aucune envie d'en ajouter même un seul. Je préfère, simplement, constater l'existence des choses en terme de temps et/ou de lieu. »
    Romancier, essayiste, dramaturge, auteur de chansons, mais c'est sans le moindre mot que sont présentées ces cinquante photos, après un éditorial les situant et une définition de cet objet "livre d'artiste."
    Ces images permettent un autre vocabulaire, une écriture, ici pour une partie quasiment non vue du monde. Avant de marcher quotidiennement avec un appareil photo, j'ignorais également l'existence de ces beautés, en ces lieux très peu fréquentés, où l'absence d'interventions humaines récentes a permis cette harmonie "du hasard."
    Un travail sur la campagne, qui s'inscrit dans le vaste projet du témoignage sur un monde qui disparait.
    Une nouvelle approche du livre d'artiste, 100% numérique.
    Stéphane Ternoise
    http://www.quercy.pro
    Ternoise Documentation

  • En septembre 2011, il s'agissait pour moi de réaliser un premier ebook de photos.
    Ce qui me sembla être le premier livre numérique français de photos sur une ville, pour une large diffusion.
    Après avoir publié des ebooks de textes, il s'agissait de lancer ceux de photos dans le circuit commercial en résolvant les difficultés techniques des premiers essais.

    J'ai donc "naturellement" choisi Montcuq. Un "test", avec 20 photos, désormais vendu à un tarif symbolique.
    En 2012, je publierai un ebook plus complet mais celui-ci peut être considéré comme un objet historique !
    (http://www.montcuq.info)


    J'ai choisi de vivre dans le sud-ouest de la France. En 1995 j'ai déniché une maison « habitable » dans le Lot.
    Pour ce premier livre de photos, naturellement Montcuq s'est imposé.
    20 photos, dignes de figurer dans un catalogue de cartes postales.
    Et quelques commentaires. Je m'exprime suffisamment ailleurs pour laisser ici les images s'exprimer. Montcuq, son petit rapporteur, son Nino Ferrer et son Monopoly...



    Stéphane Ternoise

  • Mai 2013... après un passage au Consulat de France à Abidjan où mon interlocuteur se montre optimiste sur ma demande, départ pour San Pedro.
    Clémentine veut m'éviter les difficultés de la « côtière », route défoncée, quasiment impropre à la circulation lors de son dernier voyage dans cette ville où elle a longtemps vécu...
    Deux fois 6500 francs pour Abidjan - Méagui... avec passage à Tiassalé, Divo, Lakota, Gagnoa, Soubre...
    À Méagui, à 70 kms de San pedro il fera déjà nuit... et il faudra prendre un autre bus, un petit bus, 2 fois 1500 francs... Un "bus fou"... Il roule bien trop vite...
    96 photos. Ce qui fut vu du bus. Ni le temps ni les moyens de m'arrêter dans ces villages traversés... je dois essayer de saisir le maximum... en masquant ce travail... Être photographié par "un touriste" dérange naturellement... Pour "les paysages", la difficulté réside dans la vitesse... réagir...
    Disponible en papier et numérique

    François-Antoine de Quercy
    FAQ
    http://www.quercy.pro

  • Montcuq, livre d'art de François-Antoine de Quercy
    Trouver le bon vers pour rimer art et Montcuq nécessite sûrement des qualités peu appréciées au village...
    Fallait-il attendre la disparition du photographe pour présenter ces oeuvres ?
    Nul doute qu'il se serait alors trouvé des élus, et peut-être même des sponsors, pour soutenir ce projet...
    Nous pensons préférable de réaliser ce livre en 2014.
    Même sans budget promotionnel ni soutien médiatique...
    155 photos et des notes, légendes. Il s'agit de témoigner par l'art et non d'une narration historique... Extraire la beauté... Témoigner, laisser une trace de « l'inutile voué à disparaître » fixer sous un angle inédit le "patrimoine", scruter l'ignoré, l'éphémère, le surprenant... Ce qui est ne sera pas forcément demain... Un document dans le cadre du vaste projet des livres d'art... Une oeuvre doit également faire réfléchir. Que font d'un espace celles et ceux qui y vivent, pour une courte durée, finalement...
    Aline & Fanny
    http://www.montcuq.info

  • Témoigner, laisser une trace de « l'inutile voué à disparaître » ou regarder sous un autre angle le "patrimoine", tout en sachant qu'il suffit d'une révolution ou d'un cataclysme pour rayer de la carte nos plus beaux joyaux...
    Le Lot, ce département où j'ai choisi de vivre, donc d'y écrire, d'y photographier. Nous sommes toujours influencés par l'endroit où nous vivons, même sans entrer dans les divisions sociales, politiques, culturelles, du lieu...
    Livre présenté sur http://www.lotois.fr
    156 photos. Cahors et Montcuq, forcément. Mais également : Caillac, Concots, Laramière, Saux, Prayssac, Cajarc, Pern, Saint-Vincent-Rive-d'Olt, Duravel, Montgesty, Mercuès, Floressas, Fargues, Vire-sur-Lot, Anglars, Lebreil, Pradines, Saint-Laurent-Lolmie, Rocamadour, Saint-Cirq-Lapopie, Cambayrac, Calvignac, Laval-de-Cère, Frayssinet, Pontcirq, Vidaillac, Aujols, Valprionde, Lalbenque, Lavergne, Promilhanes, Lugagnac, Sauzet, Sérignac, Limogne en Quercy, Figeac, Beauregard, Carnac, Lascabanes, Puy-L'Evêque, Castelnau-Montratier, Labastide-du-Vert, Puyjourdes, Saillac, Villesèque.
    Stéphane Ternoise
    Explorateur du Quercy
    http://www.quercy.pro

  • "Deux Cajarc" : la ville, "le centre-ville", ses vieilles pierres au bord du Lot, et la campagne, ses petites routes sinueuses, ses gariottes, cazelles, pigeonniers, lavoirs...
    Et la mémoire, comme cette maison natale de Françoise Sagan, son heurtoir que j'effleure en pensant à la jeune femme qui le saisissait, cette presque cazelle des années 1960 où des gendarmes s'installaient pour éviter que Georges Pompidou ne soit dérangé dans sa résidence secondaire de Premier ministre puis Président...
    Les transformations du temps se lisent dans les pierres : arcades du moyen âge réaménagées ou bouchées, volets délabrés et pourtant si poétiques (ils ne résisteront sûrement pas à l'arrivée de nouveaux propriétaires), un dolmen...
    124 photos, des indications pour retrouver ces lieux... Puisse ces photos vous donner l'envie de vous égarer, un peu. Une nouvelle étape du projet pharaonesque http://www.communes.info, la présentation des 340 communes du Lot...
    Disponible en papier et numérique.

    Stéphane Ternoise
    Presque cajarcois
    http://www.cajarc.info

  • Disponible en papier et numérique.
    Stéphane Ternoise, lotois depuis 1995, consacre un livre exceptionnel à Limogne-en-Quercy, dans le cadre de sa série découvertes du Lot de http://www.lotois.fr lancée fin 2011.
    Cinq monuments historiques à Limogne-en-Quercy, entre Cahors et Villefranche-de-Rouergue. Et il ne s'agit pas d'églises ni maisons médiévales ni ponts : cinq dolmens, du néolithique.
    Trente-cinq photos d'un écrivain parfois photographe et des indications précises pour à votre tour réaliser une ballade historique. Privilégiez le VTT et surtout la marche plutôt que la voiture...
    Le dolmen de Pech-Lapeyre près du lac d'Aurié. Celui d'Agarnel route de Calvignac. De Ferrière-Haut. De Joncas sur le GR65, le Chemin de St Jacques de Compostelle. De Pajot sur la route vers Beauregard.
    Six à quatre mille ans environ avant ces clichés, ces mégalithes furent des tombes collectives.

  • J'ai décidé de visiter Saillac après avoir vu une photo, celle du lavoir. Mais j'étais resté plusieurs heures dans le village, à photographier maisons, puits et autres bâtisses. Rentré, je découvrais sur le net la présence de dolmens à Crouzelles et Dirau mais ainsi l'existence de Jamblusse... De septembre 2011 à février 2012, chaque passage dans le canton de Limogne m'entraîna à la découverte des trésors locaux non fléchés ! Trois dolmens classés monuments historiques (sur cinq retrouvés sur la commune) et aucune indication !
    Heureusement, je croisais un jour David Vidaillac... dont la famille possède justement l'un de ces dolmens...
    Un jour, peut-être, un parcours entre dolmens, gariottes, lavoirs (quatre !), pigeonniers et autres curiosités sera officiellement proposé... Puisse cet ebook (58 photos) et les autres de la série http://www.lotois.fr permettre la prise de conscience qu'il existe dans le Lot des espaces peut-être plus attractifs que Disneyland... en attendant, voici les indications pour passer ne serait-ce qu'une belle journée dans ce sud du Lot, à trente-six kilomètres de Cahors.
    Il ne s'agissait pas pour moi de me transformer en historien du lieu, je laisse aux auteurs locaux le soin de raconter leur village... mais il m'a semblé important de le montrer...

    Stéphane Ternoise

  • Monsieur le maire de Montcuq (http://www.montcuq.net) place de grands espoirs dans la diffusion sur l'antenne de France-Inter, des deux émissions du jeu des 1000 euros enregistrées le 22 février 2012.
    Il espère un buzz au moins équivalent à celui du Petit Rapporteur 1976, un afflux de touristes prompts à relancer l'économie locale.
    Avant l'heure H de 12 heures 45 les 12 et 13 mars 2012, un ebook exclusif, avec les coulisses, les présélections, la sélection des quatre candidats, les émissions et l'intervention de monsieur Guy Lagarde, sans son écharpe mais ès qualité de premier magistrat du lieu.
    L'Histoire retiendra que Nicolas Stoufflet a souhaité terminer la présélection de Montcuq avec la pipe de Magritte, ce qui ne suscita aucune réaction visible dans le public.
    J'étais naturellement dans la salle, reporter du Quercy : appareils photos et enregistrement par portable... regrettant que le successeur de monsieur Daniel Maury (aussi dans la salle) ne soit pas interrogé par la vedette radiophonique sur le sujet où nous attendions des éclaircissements : est-il vraiment l'oncle de Christine, la patronne FMI ? Ou un lointain cousin ? Ou cette histoire de parenté n'est qu'une nouvelle blague montcuquoise née d'un excès d'attention sur les chevelures et quelques traits communs des deux personnages ? Même la destruction de la chapelle du XIIIe siècle fut absente de la grande cérémonie de joies et bonnes humeurs lotoises.
    30 photos dont 21 de l'événement.

    Stéphane Ternoise

  • Document disponible en livre de papier et numérique.
    En 2011, j'ai photographié une quasi ruine au bord de la D4, en sortant de Montcuq, juste après le pont de la Barguelonnette (rivière), dans le cadre d'un projet sur les vieilles pierres lotoises...
    Créateur du portail montcuq.info, je me suis finalement intéressé à la colère de quelques personnalités du canton contre la destruction, début janvier 2012, de la chapelle Saint-Jean de la Rivière.
    Quelle ne fut pas ma surprise de reconnaître "ma ruine" dans ce nouveau symbole, datée du XIIIe siècle, ayant même appartenu "à la commanderie des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem de Vaour", dixit leur Dépêche du Baylet.
    Monsieur Guy Lagarde, maire de Montcuq, successeur de monsieur Daniel Maury toujours Conseil Général et président de l'intercommunalité, semble sur la défensive : aucun bâtiment méritant un intérêt particulier dans le document d'urbanisme local et aucun permis de démolir exigé par la commune.
    Une destruction en toute légalité.
    Ce qui n'a pas empêché certains de lancer une première pierre au propriétaire !
    Réflexions sur la chapelle Saint-Jean de la Rivière de Montcuq mais surtout occasion de s'intéresser aux politiques du patrimoine lotois, aux enjeux essentiels et présenter des photos inédites et significatives.
    23 photos de Montcuq
    Stéphane Ternoise

empty